Golf : Johnson démissionne du PGA Tour pour rejoindre le circuit financé par un fonds saoudien

panoramic
Coup de tonnerre dans le monde du golf ! Après Phil Mickelson, mais aussi Sergio Garcia, Louis Oosthuizen, Charl Schwartzel et Branden Grace, c’est Dustin Johnson qui a décidé de démissionner du PGA Tour pour prendre part au LIV Golf, le nouveau circuit financé par un fonds saoudien. Le golfeur américain de bientôt 38 ans, vainqueur de l’US Open 2016, du Masters 2020 et ancien numéro 1 mondial, devrait recevoir la somme de 150 millions de dollars (soit le double de ce qu'il a gagné en tournois jusque-là) pour sa participation au Circuit, qui comptera huit tournois (le premier cette semaine à Londres) en Angleterre, aux Etats-Unis, en Thaïlande et en Arabie saoudite, dont le dernier au Trump National Doral de Miami. Chaque victoire individuelle rapportera 20 millions de dollars.

Des règles différentes sur le LIV Golf


En démissionnant du PGA Tour, il dit également au revoir à la Ryder Cup, dont la prochaine édition aura lieu en Italie en 2023. "La Ryder Cup est incroyable et signifie beaucoup pour moi, mais finalement j’ai décidé que c’était le mieux pour moi et ma famille. Toutes les choses sont sujettes à changement et j'espère qu'à un moment donné, cela changera et j'aurai la chance de le refaire », a déclaré ce mardi en conférence de presse Dustin Johnson, père de deux enfants de 7 et 5 ans, qu’il a eus avec la fille de la légende du hockey sur glace, Wayne Gretzky. A défaut de Ryder Cup, le golfeur peut toujours espérer disputer les prochains Majeurs, qui ne sont pas gérés par le PGA Tour. Les règles du LIV Golf seront un peu différentes des tournois habituels, avec 48 golfeurs en lice et pas de cut, avec départ groupé sur des trous différents, trois tours au lieu de quatre, et un tournoi par équipes en marge du tournoi individuel. Une nouvelle ère va s'ouvrir pour le golf mondial cette semaine...

>