Rugby Championship : L'Australie écrase l'Argentine



Ce samedi au stade Malvinas de Mendoza, l'Argentine a reçu une équipe d'Australie amoindrie tant mentalement que sportivement avec la défection de son capitaine légendaire Michael Hooper, la veille de cette entrée dans le Rugby Championship. Cela s'est peut-être fait ressentir dans les têtes car dominés dans l'engagement, les Wallabies ont subi la loi des Pumas emmenés par un Pablo Matera en verve. L'ancien 3eme ligne du Stade Français a aplati le premier essai (7-0, 6eme). A cette réalisation, le centre Jordan Petaia a répliqué d'un bel exploit personnel (13-10, 18eme). Alors que le score à la pause atteint la marque de 19-10, on pense les Sud-Américains maîtres de leur destin, à condition de conserver cet état d'esprit conquérant.



Or, ce sont les "Green and Gold" qui ont trouvé un supplément d'âme pour réaliser une seconde période impressionnante. Durcissant les impacts et haussant le rythme, les hommes de Dave Rennie ont franchi l'en-but argentin à quatre reprises et infligé un sévère 7-31 aux locaux. L'essai de Juan Martin Gonzalez Samso à la conclusion d'une contre-attaque d'envergure a semblé refaire pencher la balance côté argentin (26-17, 56eme). Au contraire, cela a remobilisé les Wallabies qui après l'exploit de Fraser McReight (58eme), ont fait mouche par l'intermédiaire des essais de pénalité (62eme) et du talonneur Folau Fainga'a (26-34, 70eme).

La revanche samedi prochain


A l'abri d'un essai transformé, les joueurs de l'île-continent ont poussé dans le temps additionnel pour aller chercher le bonus offensif grâce au centre Len Ikitau (26-41, 80eme+5). Une entrée en matière probablement au-dessus des espérances des Australiens dans l'atmosphère bouillante de Mendoza, a fortiori après le contexte particulier d'avant-match. Samedi prochain, ces deux nations se retrouveront dans le cadre de la 2eme journée du Rugby Championship (coup d'envoi à 21h05), toujours en Argentine mais cette fois-ci du côté du stade du Bicentenario à San Juan pour la revanche des Pumas.

>