Nouvelle-Zélande : Ian Foster félicite ses joueurs

panoramic


Avec sept essais au compteur, la Nouvelle-Zélande s’est rassurée ce samedi matin en étrillant l’Argentine (53-3) pour le compte de la quatrième journée du Rugby Championship. Elle a remis les pendules à l’heure, une semaine après avoir été domptée par ces mêmes Pumas, et donné une bonne bouffée d’air frais à son sélectionneur Ian Foster, mis sous pression en raison du manque de résultats de son équipe. « Non, c’est la vie d’un entraineur », a-t-il toutefois lâché à l’issue de la rencontre quand il lui a été demandé s’il se sentait plus léger. Ian Foster ne s’attarde pas sur son cas. Il retient la réaction de ses hommes, devenus leaders avant les deux dernières journées grâce au point du bonus offensif empoché.

Une réaction sur le terrain appréciée par Foster


« Tout ce que nous avons fait, c'est nous remettre dans la course. Du point de vue du championnat, nous avons encore beaucoup à faire, alors nous allons retrousser nos manches et nous mettre au travail, a suivi, dans des propos relayés par le média local Stuff, un Ian Foster satisfait de ses hommes et bien décidé à prouver que les six défaites concédées sur les neuf derniers rendez-vous sont des accidents. Je suis fier de la façon dont nous avons travaillé dur pour amener notre jeu là où nous le voulions. Cela ne s'est pas produit à la vitesse que nous aurions souhaitée, mais nous en avons vu les signes ce soir. Il n'y a aucun doute que l'équipe a ressenti beaucoup de pression différente... Je suis fier de la façon dont les gars se sont accrochés. » Les frères Barrett et leurs coéquipiers auront l’occasion de satisfaire un peu plus leur sélectionneur le 15 septembre en Australie. Un déplacement qui offre une première balle de titre aux Néo-Zélandais, pendant que son poursuivant sud-africain aura rendez-vous en Argentine.

>