Une dernière humiliation pour Monaco

Reuters

La mission était déjà très compliquée pour les Monégasques. Et elle est devenue presque impossible après seulement un quart d’heure de jeu à White Hart Lane, où Tottenham menait déjà 2-0 grâce à un doublé Erik Lamela, finalement auteur d’un triplé lors de la large victoire des Nord-Londoniens jeudi soir (4-1).

Obligés de l’emporter dans l’antre des Spurs pour espérer voir les seizièmes de finale, les joueurs du Rocher n’auront même pas fait semblant d’y croire. L’Argentin, qui a failli rejoindre l’OM dans les dernières heures du mercato estival, a douché leurs faibles espoirs dès la deuxième minute de jeu à la réception d’un centre de l’ancien Lyonnais Clinton Njie (1-0, 2e) et surtout en doublant la mise au quart d’heure de jeu sur une grosse faute de main de Subasic (2-0, 15e).

La promesse Mbappé

Une entame vraiment cauchemardesque puisque Lamela, profitant des largesses d’une arrière-garde monégasque en grande difficulté, à l’image de Wallace et Echiejile, triplait la mise avant la pause après une ouverture de Son Heung-min (3-0, 38e). Les rentrées de Thomas Lemar et du très prometteur Kylian Mbappé (16 ans) redonnaient un peu d’allant aux visiteurs, qui parvenaient à réduire l’écart grâce à une belle frappe de Stephan El-Shaarawy (3-1, 61e).

Insuffisant pour espérer quoi que ce soit, Tom Carroll humiliant à son tour la défense du Rocher pour enfoncer un peu plus le clou (4-1, 78e). Mais ce n’est évidemment pas sur ce match que l’ASM, incapable de battre Anderlecht et qui n’aura remporté qu’un seul match, face à Qarabag, lors de cette phase de poules, a laissé filer la qualification. Et dire que ce club disputait il y a encore quelques mois les quarts de finale de la Ligue des champions…