Ligue 1 : L’équipe type de la 24ème journée

Anthony BIBARD / FEP / Panoramic

Anthony Lopes

On retiendra de son match ses deux arrêts décisifs face à Diego Rolan, facteurs cruciaux du succès de l’OL sur Bordeaux.

Hamary Traoré

Un match sans fioriture pour le latéral rémois dans la défense à cinq concoctée par Olivier Guégan contre Angers. Le Malien a eu le mérite d’être assez actif et de profiter d’un espace laissé libre en première période pour ouvrir le score à Auguste-Delaune.

Vitorino Hilton

S’il n’a pu empêcher Marseille de repartir de la Mosson avec les trois points, le vétéran de 38 ans a montré, une fois de plus cette saison, qu’il en avait encore sous le capot. Souvent bien positionné pour casser l’avancée des attaques olympiennes, il a fait preuve d’autorité au sein de la défense héraultaise.

Thiago Silva

Précis dans ses relances, juste dans ses gestes défensifs comme sur cette intervention devant Barthelmé, le Brésilien a délivré un match propre, tout en sobriété. La force de l’habitude pour O Monstro.

Layvin Kurzawa 

L’ancien monégasque a eu tout bon face à Lorient. Un centre millimétré pour le but d’Ibrahimovic, une volée pleine de maîtrise pour inscrire son quatrième but de la saison en L1 et une très bonne tenue défensive pour couronner une prestation efficace.

Maxime Gonalons

Précieux à la récupération dans l’entrejeu, le capitaine lyonnais a plutôt bien tenu son rang contre les Girondins, comblant les espaces dans un milieu rhodanien parfois brinquebalant.

João Moutinho

Quel talent ! Des transmissions justes, des décalages à bon escient, une conservation de balle admirable. Comme son compatriote Bernardo Silva, le dépositaire du jeu monégasque a sorti le grand jeu face à Bastia.

Jimmy Briand

Le guide de l’EAG. Lors de la réception de Troyes, l’attaquant de 30 ans a signé un hat-trick de passes décisives (6 au total cette saison) lors de la seule seconde mi-temps. Une performance rare.

Alejandro Bedoya

Le milieu offensif américain s’est distingué lors de la nouvelle victoire nantaise contre Ajaccio en étant impliqué sur deux des trois buts des Canaris. D’abord en remisant avec justesse pour Sala sur l’ouverture du score puis en inversant les rôles sur le second but avec un service de l’attaquant argentin.

Bernardo Silva 

Une classe folle sur chacune de ses prises de balles, des passes toujours vers l’avant, un but refusé pour hors-jeu avant un autre - cette fois-ci accordé - but plein de réussite pour assoir la victoire monégasque : le milieu offensif portugais a été le grand artisan de la victoire de Monaco sur Bastia.

Alexandre Lacazette

La venue de Bordeaux a permis à l’avant-centre des Gones de mettre fin à presque un mois de disette face aux cages. Un premier but sur un bon appel en profondeur puis un second plus opportuniste après une faute de main de Bernardoni pour se payer le doublé.