Le FC Barcelone a accepté de participer à une future Superligue européenne

Panoramic

Alors qu'il a démissionné de son poste de président du FC Barcelone, ce mardi soir, Josep Maria Bartomeu est revenu sur les motifs de sa décision. "Nous devions agir avec responsabilité. Nous ne pouvions pas convoquer de référendum. Nous ne pouvions pas choisir entre un vote et la santé. Certaines décisions me paraissent irresponsables, en plus d'être incompréhensibles, alors que la Generalitat prend des décisions (relatives à la pandémie de coronavirus) et évoque un confinement les week-ends afin d'éviter le saturer le système de santé", a-t-il notamment indiqué.


Il a également assuré que le club catalan avait accepté de participer à une future Superligue européenne. "Le comité de direction a approuvé hier l'acceptation des prérequis pour participer à une future Superligue européenne entre clubs de football. La décision de jouer la compétition doit être ratifiée par la prochaine Assemblée", a fait savoir Bartomeu.

Par la suite, il a mis en exergue la solidité du club dans son ensemble, devant une concurrence importante. "Nous pouvons dire avec fierté que nous sommes le meilleur club au monde en valeur. Nous l'avons réalisé devant de grands magnats et États, en gardant le club entre les mains des membres. Le club a une solidité incontestable."

Tebas tacle Bartomeu


Le président de la Liga, Javier Tebas, n'a pas manqué de réagir à cette annonce de Bartomeu, par le biais d' un message publié sur son compte Twitter. "Malheureux Bartomeu, qui annonce le dernier jour la participation à une compétition fantasme, qui entraînerait la ruine du FC Barcelone, et ratifie son ignorance de l'industrie du football. Triste fin d'un président qui a eu des réussites et dernièrement des échecs", a commenté Tebas.