LDC : Al-Ahly fait le break sur le Wydad (0-2)

Al-Ahly s'est imposé sur le terrain du Wydad Casablanca (0-2), samedi en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Si la rencontre ne s'était pas jouée à huis clos pour cause de Covid-19, on aurait pu écrire qu'il ne fallait pas arriver en retard. Les débats étaient engagés depuis trois minutes à peine, quand Mohamed Magdy Afsha chipait la balle dans les pieds de l'arrière-garde marocaine et filait au but. Le milieu offensif trompait Tagnaouti sans coup férir (4eme, 0-1). Cueillis à froid, les finalistes sortants tentaient de réagir, mais leurs offensives manquaient de tranchant et de précision. Une frappe de Junior Gbagbo, écrasée, ne menaçait pas El Shennawy (31eme), qui coupait ensuite la course de l'attaquant ivoirien (40eme). L'arbitre zambien, Janny Sikazwe, désignait le point de penalty, mais il fallait patienter deux longues minutes de consultation du VAR pour que la décision soit confirmée.


Le penalty manqué par le Wydad :




L'attente avait-elle coupé les jambes de Badi Aouk ? Toujours est-il que sa tentative, trop molle, était repoussée par El Shennawy, qui s'interposait dans la foulée sur la reprise d'El Haddad (44eme). Cette double parade du portier international égyptien mettait un grand coup au moral des hôtes avant la pause. Au retour des vestiaires, Al-Ahly continuait de contrôler les débats. Les hommes de Pitso Mosimane, très serein pour son premier grand test sur le banc ahlawy, restaient plus efficaces dans leurs entreprises. Et quand l'arbitre leur accordait un penalty suite à une main de Jebrane sur une tentative d'Ajayi, Ali Maaloul ne laissait pas passer l'occasion de doubler la mise (62eme, 0-2). La dernière demi-heure n'allait pas permettre au Wydad d'inverser le cours de la partie. Al-Ahly s'est mis en ballotage très favorable pour la qualification avant la manche retour, vendredi prochain au Caire.


Les onzes de départ :