Laval: Ciccolini, c'est bien fini

Twitter_@stadelavallois

Le Stade Lavallois a confirmé ce mardi matin que François Ciccolini quittait ses fonctions d'entraîneur, "d'un commun accord" avec ses dirigeants, alors que le club mayennais est 4e de National 1 avec 6 points de retard sur le 3e.

Ciccolini s'est surtout signalé par ses dérapages, lui qui avait été suspendu cinq mois, dont trois fermes, par la Commission de discipline de la FFF pour des menaces à l'encontre d’un journaliste au mois d'août, et qui avait adressé des bras d’honneur aux supporters lavallois après la victoire contre le dernier du classement, Drancy (4-3), le 1er février dernier.

Pascal Braud, son adjoint, "se chargera de la gestion de l'équipe professionnelle jusqu'à nouvel ordre."