La Tunisie a présenté ses excuses à la CAF

La situation s'arrange entre la confédération africaine de football et la Fédération tunisienne.

Rappelez-vous: le 31 janvier dernier à Bata, en Guinée équatoriale, le pays hôte de la Coupe d'Afrique des nations avait dominé la Tunisie (1-2 ap) pour s'offrir un billet en demi-finales de "sa" compétition, et ce grâce notamment à un penalty inexistant. La FTF avait alors accusé la CAF d'avoir avantagé le Nzalang Nacional. Mais depuis, les Tunisiens, menacés d'exclusion de la prochaine CAN, en 2017, ont fait leur mea culpa.

En effet, lors d'une réunion entre le président de la confédération africaine, Issa Hayatou, et le président de la FTF, Maher Snoussi, le 13 mars à Dakar, "la Fédération tunisienne a entamé ses observations par une présentation formelle d'excuses. À titre de rappel, la Commission d'organisation de la CAN et le comité exécutif de la CAF, réunis le 6 février à Malabo, avaient enjoint la Fédération tunisienne de se conformer aux décisions du jury disciplinaire, notamment la présentation d'excuses, à défaut de preuves irréfutables de la partialité alléguée de la CAF, avant le 31 mars 2015, au risque de voir le comité exécutif décider de l'exclusion de la Tunisie des éliminatoires de la CAN 2017", peut-on lire ce mardi sur le site Internet de la confédération africaine de football. Leur différend est réglé.