La Suède, portée par Ibrahimovic

Reuters

Depuis 2000, la Suède a pris ses habitudes à l’Euro. Et pourtant, que ce fut compliqué cette année pour y accéder. Troisième de son groupe derrière l’Autriche et la Russie, la sélection scandinave n’a pas convaincu pendant ces éliminatoires. Décevante face à ses adversaires directs, elle s’est contentée des barrages pour composter son billet pour l’Euro (victoire et nul contre le Danemark). Pourtant, le plus dur commence pour les Jaunes et Bleus. Alors que son meilleur résultat est une demi-finale en 1992 … à domicile, la Suède est souvent en difficulté dès le premier tour. Lors de cette édition, les hommes d’Erik Hamren auront la possibilité de profiter de la nouvelle formule à 24 équipes pour (enfin) passer un cap dans ce Championnat d’Europe. Mais la tâche s’annonce compliquée pour cette jeune équipe inexpérimentée, encadrée par quelques anciens comme Ibrahimovic, Kallstrom ou encore Isaksson. Malgré la présence de six champions d’Europe des moins de 21 ans de 2015, cette belle génération est en rodage et loin d’être arrivée à maturité.

Le joueur à suivre

Suède rime forcément avec Ibrahimovic. Sans surprise, les regards seront donc rivés vers le désormais ancien parisien. D’autant plus qu’entre l’attaquant suédois et l’Euro, l’histoire n’est pour l’instant pas vraiment au rendez-vous. Dès sa première participation en 2004, il avait raté un tir au but en quarts de finale face au Pays-Bas, synonyme d’élimination. Un mauvais souvenir loin d’être effacé. Car si lors des deux éditions suivantes, il a à chaque fois marqué à deux reprises, son équipe a toujours chuté dès le premier tour. Pour ce qui sera sans doute sa dernière compétition internationale, Ibra voudra plus que jamais briller. Il a d’ailleurs déjà donné le ton lors des éliminatoires avec 8 buts au compteur (plus 3 en barrages), ce qui fait de lui le deuxième meilleur buteur derrière Lewandowski. Lui qui sort de sa meilleure saison avec le PSG (38 réalisations et 13 passes décisives)  souhaite marquer les esprits avant de tirer sa révérence.

L'équipe type

 

La liste des 23

L'avis de la rédac'

Difficile de savoir ce que peut réellement viser la Suède. En compagnie de la Belgique et l’Italie, elle devrait logiquement compléter le podium de son groupe tout en espérant pourquoi pas un faux pas d’un des deux cadors. Méfiance tout de même à l’Irlande qui convoite également cette troisième place. La principale inconnue reste Ibrahimovic sur qui presque tout repose, capable on le sait du meilleur comme du pire dans les grands rendez-vous…

La fiche de la Suède