La peine de Stoichkov pour Maradona



Hristo Stoichkov a révélé qu'il était en contact régulier avec la légende argentine jusqu'en 2016. À partir de ce moment-là, il a essayé mais n'a pas réussi à le joindre au téléphone. "J'avais tous ses numéros, et la dernière fois que je lui ai parlé, c'était le 2 ou le 3 février 2016", a déclaré le Bulgare à "Equipo F" d'ESPN.

Stoichkov se sent coupable


"Le 8 février, il m'a appelé pour me souhaiter un bon anniversaire et depuis, nous n'avons plus jamais pu nous parler parce qu'il était toujours en train de dormir, de se reposer, de jouer, de marcher. C'est la dernière fois que j'ai entendu la voix de Diego. Je ne pense pas avoir été autorisé à parler à Maradona. Quand vous êtes enfermé dans un endroit et qu'il n'y a pas de possibilité de parler, où allez-vous ? Je me sens coupable de ne pas l'avoir séparé des vautours. Je dis toujours que ce sont des vautours. Je me sens coupable de ne pas avoir insisté autant moi-même, en raison de l'amitié que nous avions.

"Parfois, je m'assieds à la maison et je me dis : "Tu n'aurais pas pu faire quelque chose ? Je me sens un peu coupable. Cela m'a mis en colère de le voir entouré de ces gens en costume cravate. Je l'ai vu souffrir tellement, qu'il repose en paix. Maradona ne s'est jamais éloigné de ses amis."

>