Josh Cavallo se dit "submergé" par les soutiens reçus

Reuters

Le milieu de terrain australien Josh Cavallo a expliqué jeudi qu'il était "submergé" par la vague de soutiens reçue au niveau mondial après son coming out qui en fait le seul footballeur ouvertement homosexuel évoluant dans un championnat de première division. Le joueur d'Adelaïde United dans le Championnat d'Australie (A-League), âgé de 21 ans, a publié mercredi une vidéo sur les médias sociaux dans lequel il déclarait: "Je suis un footballeur et je suis gay". Elle a été visionnée sept millions de fois en 24 heures. Sa décision de rendre son orientation sexuelle publique a été applaudie dans le monde du football, notamment par l'attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic ("Tu es un champion. Le football est pour tout le monde. Grand respect"), Antoine Griezmann, Marcus Rashford, Raphael Varane, Gerard Piqué ou encore David de Gea.

Cavallo a même attiré l'attention de la célèbre animatrice de talk-show américaine Ellen DeGeneres, qui a tweeté à ses 77 millions de followers : "Je lui envoie beaucoup d'amour aujourd'hui." "Je suis tellement submergé et heureux de la réponse que j'ai reçue", a indiqué à Sky Sports le joueur, qui a représenté l'Australie chez les moins de 20 ans. "Je veux faire passer un message au monde entier pour montrer que peu importe qui vous êtes, ce en quoi vous croyez ou de quelle culture ou origine vous venez, tout le monde est accepté dans le football", a indiqué Cavallo. "Cela devrait être basé sur votre talent, pas sur ce à quoi vous ressemblez ou ce en quoi vous croyez", a ajouté le natif de Bentleigh East, une banlieue de Melbourne. "En fin de compte, nous sommes en 2021 et il est temps de changer cela dans le football", a assuré Cavallo, qui espère que sa décision en inspirera d'autres.

Andy Brennan, qui a joué une poignée de matchs de A-League avant de révéler qu'il était gay après être passé dans une ligue semi-professionnelle australienne il y a trois ans, a fait l'éloge de Cavallo. Mais il s'est également demandé pourquoi les joueurs gays devraient être "braves" et "courageux". "Pour être simplement ce que nous sommes vraiment?", s'est-t-il interrogé dans une tribune parue jeudi dans l'édition australienne du Guardian. "Il y a encore beaucoup de travail à faire pour que les environnements sportifs soient sûrs et inclusifs pour les personnes LGBTQ+, afin que les athlètes comme moi et Josh sentent que c'est un endroit sûr pour nous de faire notre coming out", a affirmé Brennan.

 

                


>