Italie et Argentine s'affronteront en juin

Reuters

Les deux instances ont prévu cette rencontre entre champions continentaux "lors de la fenêtre internationale de juin", "en un lieu qui reste à confirmer", précisent-elles dans un communiqué commun.

Elles entendent par ailleurs "renforcer leur coopération", qui concerne actuellement "le football féminin, le futsal et les catégories jeunes, l'échange d'arbitres et la formation technique", en ouvrant un bureau commun à Londres.

 

Leur objectif est de développer le football "au-delà de leurs zones géographiques, comme un pont unissant les gens, les pays, les continents et les cultures", et de s'entendre "sur d'autres sujets d'intérêt mutuel", expliquent-elles sans plus de précision.

Euro 2020 : L'Italie reine d'Europe !

Le rapprochement entre les deux confédérations les plus puissantes du football mondial intervient en pleine guerre de territoires avec la Fifa, qui projette de doubler la fréquence de sa Coupe du monde en l'organisant tous les deux ans.

UEFA et Conmebol s'opposent à un tel projet, qui bousculerait leur calendrier et concurrencerait leurs compétitions, avec l'appui de nombreuses ligues nationales, d'associations de supporters et du syndicat des joueurs FIFPro.

Face à ce front du refus, la Fifa bénéficie du soutien d'anciens joueurs et entraîneurs participant à son programme "légendes", et d'une probable majorité silencieuse de petits pays, très dépendants de la manne du Mondial, parmi les 211 fédérations qu'elle consultera ce jeudi.

 


>