Guingamp rêve d'exploit

Dix-septième il y a encore quelques mois, Guingamp pointe aujourd’hui à la huitième place de Ligue 1. Une admirable remontée au classement due à de très bons résultats. Depuis le 3 décembre dernier, les Bretons n’ont perdu qu’un match (face à l’OM). Une régularité impressionnante qui fait de l’En Avant l’une des meilleures équipes de ce début d’année 2015. La volonté et l’abnégation du groupe de Jocelyn Gourvennec ont enfin été récompensées. Reste désormais à confirmer cette bonne période notamment en Ligue Europa.

Guingamp, seul rescapé

Alors que Lille et Saint-Etienne ont été éliminés, Guingamp est la seule équipe française à avoir tenu le choc dans cette compétition. En difficulté face à la Fiorentina (deux défaites lors des deux oppositions), les Armoricains sont parvenus à grappiller de précieux points à l’extérieur. Ils ont d’ailleurs arraché leur qualification lors de l’ultime journée avec une belle victoire sur la pelouse du PAOK Salonique. Qualifiés pour la première fois de leur histoire en seizièmes de finale d’une coupe d’Europe, les Rouges et Noirs veulent poursuivre cette formidable épopée.

Kiev en manque de rythme

Mais si Guingamp est inexpérimenté, son adversaire du jour l’est beaucoup moins. Le Dynamo a d’ailleurs terminé largement en  tête de son groupe, certes pas vraiment relevé (Aalborg, Steaua Bucarest et Rio Ave). Les joueurs de Kiev ont remporté cinq de leurs six matches (défaite à Aalborg). Habituée à l’Europe, la formation ukrainienne reste cependant sur deux échecs de suite à ce stade de la compétition (éliminée par Bordeaux en 2013 et Valence en 2014). Younes Belhanda et ses coéquipiers ont la ferme intention de briser cette malédiction. Mais alors que les Guingampais sont actuellement sur une bonne dynamique, les Ukrainiens n’ont plus joué depuis près de deux mois. Un manque de rythme qui pourrait peser dans la balance.

La rédaction de beinsports.fr