Football : Pas de C1 pour les clubs russes, la Russie remplacée à l'Euro féminin

Reuters

Dans un long communiqué, l'instance européenne dresse la liste des mesures prises par son Comité exécutif à l'encontre de la Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine, qui a mis le sport russe au ban du sport international, en passant en revue toutes ses compétitions, des épreuves de clubs masculines, féminines, de jeunes en passant par le football de sélection. "Aucun club russe ne participera à la saison 2022-2023 des compétitions interclubs de l'UEFA" dont les tours de qualification démarrent en juillet, à savoir la Ligue des champions, la Ligue Europa ou encore la Ligue Europa Conférence, a écrit l'UEFA.

Cette mesure forte vient renforcer la mise à l'écart du football russe, déjà exclu fin février par la Fifa du Mondial-2022 à venir cet automne au Qatar, pour lequel la sélection russe masculine, quart de finaliste du Mondial-2018 organisé en Russie, pouvait encore se qualifier. Les Russes n'avaient donc pas pu participer aux barrages fin mars pour le tournoi qatari (21 novembre-18 décembre).

 

Le Zenit privé de C1

 

La Fédération russe de football a retiré le 30 mars son recours contre la décision de la Fifa de bannir sa sélection des compétitions internationales, acceptant donc son exclusion du Mondial-2022. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait, quelques jours plus tôt, refusé de suspendre les sanctions de la Fifa, mais cela ne préjugeait pas de la future sentence de la justice sportive sur le fond du litige. La Fédération russe a en revanche maintenu sa procédure contre l'UEFA, qui a mis ses clubs et sélections au ban des compétitions européennes de cette saison, mais "aucun calendrier procédural n'a été établi pour l'instant", avait averti le TAS début avril. La décision adoptée lundi prive le Zenit Saint-Pétersbourg, sacré champion de Russie 2022, de son billet direct pour la phase de poules de la prochaine C1.

L'UEFA a par ailleurs acté le retrait de la Russie des 16 sélections participantes à l'Euro féminin, la remplaçant par le Portugal, qui avait été battu par les Russes en barrage d'accès à la compétition. En Ligue des nations masculine, la Russie ne participera pas à la phase de poules qui débute en juin et finira automatiquement dernière de son groupe de Ligue B composé de l'Islande, Israël, et de l'Albanie, une place synonyme de rétrogradation en Ligue C. Enfin, la candidature russe à l'organisation de l'Euro de football en 2028 et 2032, a été jugée "irrecevable" par l'UEFA.


>