Euro 2016 : L'Irlande, toujours pas vernie

Reuters

Historique. Pour la première fois, la République d’Irlande va disputer un deuxième Euro d’affilée, le quatrième seulement de son histoire. Pour y parvenir, les Boys in Green ont vaillamment terminé troisièmes de leur groupe, derrière l’Allemagne et la Pologne. Les Irlandais sont d’ailleurs restés invaincus face à la Mannschaft lors de ces éliminatoires (une victoire et un nul). Pour autant, ils ont dû passer par les barrages pour composter leur ticket pour l’Euro. Une étape qui jusqu’alors leur réussissait rarement (quatre éliminations à ce stade depuis 1998). Mais les Verts sont finalement parvenus à venir à bout de la Bosnie de Pjanic. Un premier objectif atteint pour l’Irlande qui pense maintenant à effacer la déception de 2012. Alors qu’il faisait leur retour dans un Championnat d’Europe après 24 ans d’absence, le onze du Trèfle était passé totalement au travers. L’Eire avait terminé dernière de son groupe, certes très relevé (Espagne et Italie, les deux finalistes et la Croatie) mais avec zéro point au compteur. Un échec que souhaite rattraper la sélection irlandaise qui a depuis très peu changée mais qui est aujourd’hui plus rodée. L’arrivée à sa tête de l’entraineur chevronné Martin O’Neill, assisté de Roy Keane, apporte encore un peu plus d'expérience en vue de cette nouvelle échéance. Mais l’histoire semble se répéter puisque l’Irlande a hérité d’un groupe encore fois plutôt corsé.  

Le joueur à suivre : Robbie Keane

C’est un monument, une véritable légende de la sélection du Trèfle. Joueur le plus capé avec l’Irlande, Robbie Keane est également le meilleur buteur de l’histoire de sa sélection. Celui qui a porté le maillot Vert pour la première fois en 1998 fait toujours les beaux jours de l'Eire. Alors qu’il évolue en MLS (Los Angeles Galaxy) depuis 2012, l’ancien Spurs n’a rien perdu de son instinct de buteur. Il a d’ailleurs terminé la saison dernière avec 20 réalisations au compteur en 25 matches (déjà 4 buts en 6 matches cette saison). Finisseur hors pair, il est toujours un élément majeur de la sélection. Pas étonnant donc de retrouver Robbie Keane co-meilleur buteur irlandais des éliminatoires avec 5 réalisations (comme Walters). Lui qui a déjà participé au Mondial 2002 et à l’Euro 2012, il disputera sans doute sa dernière grande compétition. A bientôt 36 ans, le natif de Dublin ne débutera peut-être pas dans la peau d'un titulaire mais pourrait être le joker de luxe de son équipe.Le joueur à suivre

L'équipe type

La liste des 23

L'avis de la redac'

Son groupe relevé (avec notamment la Belgique et l’Italie) ne laisse pas beaucoup d’espoirs à l’Irlande. Elle semble tout de même avoir les moyens pour lutter avec la Suède pour la troisième place et espérer pourquoi pas se qualifier pour la suite de la compétition. Le premier match face aux Suédois pourrait d’ailleurs être décisif.  

Retrouvez les autres équipes ici