Euro 2016 : La petite Slovaquie dans la cour des grands

Imago / Panoramic

Qualifiée derrière l’Espagne dans le groupe C, la Slovaquie a validé avec assurance son billet pour le premier Euro de son histoire depuis son indépendance (1993). 7 victoires, un nul et deux défaites avec en point d’orgue un succès fondateur à domicile contre la Roja (2-1), qui tombait pour la première fois depuis huit ans en éliminatoires. Un parcours qui prouve que la Slovaquie dispose d’un onze de départ qui gagne en confiance et en expérience au fur et à mesure des matchs qu’elle dispute.

Ainsi, autour de la star napolitaine Marek Hamsik figure le défenseur et capitaine Martin Skrtel (Liverpool), souvent laissé sur le banc des Reds par Jürgen Klopp derrière le duo Lovren-Sakho mais toujours précieux pour l’équipe nationale. Le sélectionneur Jan Kozak peut aussi s’appuyer sur des hommes de confiance comme Juraj Kucka (AC Milan), auteur d’une première saison encourageante chez les Rossoneri, et Vladimir Weiss (Al Gharafa), ailier virevoltant qui a fait les beaux jours de l’Olympiakos dans le passé.

C’est autour de ce quatuor que la Repre a su se construire une identité et un collectif accrocheur, forte de quelques individualités et de joueurs de devoir qui a par exemple fait tomber l’Allemagne le 29 mai (1-3). Avec l’Angleterre, la Russie et le Pays de Galles dans sa poule, la Slovaquie n’a pas à rougir de son potentiel face à ses concurrents et peut légitimement viser une place dans le Top 16.

Le joueur à suivre : Marek Hamsik

Le meneur de Naples a rayonné derrière Gonzalo Higuain cette année et sera le joueur déterminant de la Repre pendant la compétition. Parfois  taxé d’irrégularité, on a souvent reproché au milieu de 28 ans de ne pas peser dans les grands rendez-vous. Une réputation qu’il a l’occasion de jeter aux oubliettes sur les pelouses françaises puisqu’il est sans nul doute celui qui a l’avenir de la Slovaquie entre les pieds.

Facile techniquement, jamais avare d’efforts défensifs et doté d’un jeu de passe de très belle facture, Marek Hamsik a été élu en mars joueur slovaque de l’année pour la cinquième saison consécutive, preuve de son immense influence sur la sélection. Avec ses cinq buts lors des qualifications, le numéro 17 a boosté ses coéquipiers et son équipe. On n’en attendra pas moins de lui lors de l’Euro.

L'équipe type

La liste des 23

 

L'avis de la rédac'

 

Difficile de dire qui sortira vivant du groupe B en compagnie de l’Angleterre mais la Slovaquie aura sans nul doute son mot à dire dans le sillage d’un Marek Hamsik qui a tout pour être un des hommes forts de l’Euro 2016.

La fiche de la Slovaquie