Euro 2016 : 5 choses à savoir sur Espagne-Turquie

Reuters

La Turquie, 62 ans après ?

C’est un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Ni ceux de trente ans d’ailleurs ! En effet, le dernier succès turc sur l’Espagne remonte au 14 mars 1954 (1-0). Pas loin d’une éternité. A l’époque, les deux nations s’affrontaient pour les qualifications à la Coupe du Monde 1958, disputée en Suède. La première World Cup de l’histoire.

L’Espagne travaille ses records

Invaincue depuis 13 rencontres à l’Euro et un revers contre le Portugal en 2004 (0-1), la Roja détient actuellement le record d’invincibilité de la compétition et cherchera à améliorer cette marque ce soir à l’Allianz Riviera de Nice. Entre temps, les coéquipiers de Sergio Busquets ont remporté les deux dernières éditions du Championnat d’Europe en 2008 et 2012.

Et défend dur comme fer

600 minutes consécutives. Soit la durée d’invincibilité défensive de la Roja dans l’Euro, série en cours, la plus longue de l’histoire de la compétition. C’est dire le défi qui attend la Turquie d’Arda Turan.

De Gea au plus que parfait

Touché par un scandale dans une affaire de mœurs avant le début de la compétition, David De Gea n’en reste pas moins le titulaire indiscutable dans les cages ibériques. A raison. Le portier de Manchester United n’a encaissé aucun but lors de ses quatre matchs compétitifs avec la Roja.

Iniesta, le quatre à la suite

Homme du match contre la République Tchèque et auteur d’une offrande à Gérard Piqué sur l’unique but espagnol, Andrés Iniesta a signé à cette occasion sa quatrième passe décisive lors d’un Euro. Il s’agit du co-meilleur total de sa sélection, à égalité avec Cesc Fabregas et David Silva.

Avec Opta