David Villa : "Messi est le meilleur joueur du monde"

Reuters

Tout juste retraité, David Villa a mis un terme à une carrière longue de 19 saisons. Celle-ci prend fin au Japon, au Vissel Kobe, aux côtés de son compatriote Andrés Iniesta, où l'avant-centre doit encore disputer les demi-finales de la Coupe de l’Empereur en décembre. " Je pense que c’était le bon moment pour moi d’arrêter. J’ai eu l’opportunité de terminer ici, au Japon et ce fut génial pour moi. C’était vraiment bien, tellement différents de mes expériences aux Etats-Unis ou en Australie. J’ai été très heureux d’évoluer ici." 

Au Pays du Soleil-Levant, El Guaje « Le Gamin » a mis un point final à une histoire majuscule : le meilleur buteur de la sélection espagnole (59 buts en 98 sélections) a tout gagné au cours de ses années sur les terrains : Liga, Ligue des Champions, Coupe du Monde, Euro. Formé à Gijon, découvert à Saragosse, icône du Valence CF, membre de l’armada catalane du Barça, expatrié au New York City FC puis en Australie au Melbourne City, la légende espagnole suit d’un œil attentif l’Euro 2020, pour lequel il sera ambassadeur pour Booking.com, " l’opportunité de rencontrer et côtoyer des fans."

"L’Espagne peut faire de très belles choses"

Et l’Espagne alors ? Candidate au titre ? "L’Espagne peut faire de très belles choses lors du prochain Euro. Je pense que l’équipe sera prête pour ce tournoi. Je vais forcément être à fond derrière eux en espérant qu’ils remportent l’Euro, surtout que le retour de Luis Enrique sur le banc est une excellente chose pour la Seleccion. Le futur s’annonce très bien pour l’Espagne avec cette nouvelle génération (Kepa, Rodri Hernandez, Dani Ceballos, Fabian Ruiz) et ce groupe. Il y a beaucoup de qualité et déjà beaucoup d’expériences car chacun évolue dans de bons clubs." Quant au Ballon d’Or, l’ex-attaquant "ne crois pas beaucoup dans les récompenses individuelles, mais désigne un ancien partenaire pour remporter le trophée, pour moi, le meilleur joueur du monde se nomme Lionel Messi." 

Désormais quasiment retiré des terrains, quelles sont les pistes de David Villa pour son après-carrière ? "J’ai beaucoup de projets à venir, l’envie de faire plein de choses mais en premier lieu, je souhaite continuer de m’occuper de mon académie que j’ai créé à Bayamon, à Porto Rico." Un projet initié du temps où Villa défendait les couleurs de New York, lors d’un déplacement de l’équipe américaine sur l’île des Caraïbes. Qui a dit qu’un grand buteur ne pouvait pas être altruiste ?