Chine : Les clubs devront bientôt faire sans sponsor dans leur nom


À partir de l'année prochaine, de nombreux changements seront à signaler dans le championnat de football chinois. En ce moment, la fédération est en train de mener de grandes réflexions dans divers domaines pour modifier sensiblement l'aspect et le contenu de la Chinese Super League. Plusieurs réformes sont d'ores et déjà prévues dont une, qui est concerne directement certaines formations. L'instance qui gère la Ligue a décidé que la pratique du "naming" sera interdite à partir de la saison prochaine. En conséquence, des équipes comme le Guangzhou Evergrande (entreprise immobilière) ou le Shanghai SIPG (entreprise qui gère le port de Shanghai) vont devoir changer de nom pour une appellation plus neutre. Afin de redoubler d'imagination, les clubs concernés ont fait appel à leurs supporters sur les réseaux sociaux via des sondages pour choisir le futur nom de l'équipe.



En Chine, les clubs sont très souvent nommés par les sociétés qui les financent. C'est une pratique assez courante alors qu'en Europe, ce sont généralement les stades qui font l'objet d'un "naming" (Allianz Arena, Allianz Riviera, Emirates Stadium..). En Allemagne par exemple, où la loi interdit pour un club, d'avoir comme nom, une entreprise (sauf exceptions, comme le Bayer Leverkusen), il existe le RB Leipzig. Techniquement, « RB » signifie « RasenballSport » même si tout le monde sait qu'il fait référence à la marque de boissons énergisantes qui a investi dans le club.