Chicharito, le petit pois redevient grand

Reuters

Manchester United doit s’en mordre les doigts. Alors que les Red Devils connaissent des difficultés en attaque (aucun joueur n’a dépassé les dix réalisations cette saison en Premier League), un ancien de la maison empile les buts du côté de l’Allemagne. Invité à partir par Louis Van Gaal, Javier Hernandez est en train de prendre sa revanche. A l’époque, le coach batave, pas convaincu par le Mexicain, n’avait pas hésité à le pousser vers la sortie. Après un prêt plutôt encourageant du côté du Real Madrid (9 buts en 33 matches toutes compétitions confondues), Chicharito a donc décidé l’été dernier de quitter définitivement Man U après cinq années passées au club.

La renaissance en Allemagne

Direction donc la Bundesliga où le Bayer Leverkusen l’accueille les bras ouverts. Outre-Rhin, l’ancien mancunien ne tarde pas à trouver ses marques. Le 23 septembre face à Mayence, Chicharito débloque son compteur, le début d’une longue série. Quatre mois plus tard, Javier Hernandez est en déjà à 13 réalisations en 17 matches de championnat. Des statistiques impressionnantes, qui en font l’un des meilleurs buteurs en Allemagne (derrière Aubameyang, Lewandowski et Muller) mais aussi l’un des protagonistes de Bundesliga les plus plébiscités. En janvier, il a d’ailleurs été élu meilleur joueur du mois, et ce pour la troisième fois depuis son arrivée en août dernier. Pleinement épanoui dans sa nouvelle équipe, le Mexicain a également été étincelant en Ligue des Champions avec cinq buts en six rencontres.

 

Bien finir avant de partir ?

Si en C1 l’apport de Chicharito n’a pas été suffisant pour le Bayer (élimination lors de la phase de groupes), sa présence pourrait être un atout de taille dans le sprint final. Actuellement cinquième, Leverkusen peut légitimement prétendre à une place sur le podium de la Bundesliga.  Galvanisé par la confiance qu’on lui a accordée, nul doute que le natif de Guadalajara voudra emmener les siens vers les sommets. Toujours en course en Ligue Europa et en Coupe d’Allemagne, Javier Hernandez et les siens ont les armes pour espérer vivre une très belle fin de saison. Peut-être un tremplin pour le Mexicain convoité depuis plusieurs mois par de grands clubs.