Bulletin de notes : Paris et l’OM bons élèves

Proshots / Panoramic

PSG : 8/10

Rentrée réussie pour le PSG. La victoire contre Malmö (2-0), en plus d’offrir à Paris ses trois premiers points dans la compétition, a permis à Angel Di Maria de se mettre en valeur. Opposé à un adversaire qui n’avait pas les moyens de rivaliser techniquement et physiquement avec la machine parisienne, les joueurs de Laurent Blanc ont déroulé. Sans plusieurs ratés d’Ibrahimovic et une grosse prestation de Johan Wiland dans les buts suédois, l’addition aurait pu être bien plus lourde.

Lyon : 4/10

En ne repartant de Belgique qu’avec le point du match nul contre la Gantoise (1-1), Lyon ne s’est clairement pas facilité la tâche pour la qualification en huitièmes de finale, objectif affiché du club. Dominés en première période, les Gones ont retrouvé du dynamisme après la pause, mais la performance d’ensemble reste insuffisante. Pour rattraper ce faux-pas, il faudra faire un coup à Valence ou en Russie sur la pelouse du Zénit.

Marseille : 8/10

Huit défaites consécutives sur la scène continentale, et cinq derniers déplacements perdus à l’extérieur en Europe : Avant le voyage à Groningue, les statistiques ne parlaient pas en faveur de Marseille. Qu’importe : le club phocéen a balayé d’un revers de main ce mauvais présage (0-3) au cours d’une rencontre où les habituels remplaçants se sont mis en valeur. On pense en premier lieu à Georges-Kévin Nkoudou, très en jambes dans son couloir gauche et buteur au cours d’une partie maîtrisée par les Olympiens.

Bordeaux : 7/10

Courageux Bordelais ! Devant une formation de Liverpool remaniée, les Girondins ont présenté un visage réjouissant (1-1). Loin d’être abattu par l’ouverture du score des Reds, Bordeaux a su revenir dans la rencontre par l’intermédiaire de Jussiê. Un point extrêmement précieux, qui ne figurait pas forcément dans le tableau de marche comptable de Willy Sagnol au moment du tirage au sort des poules. Un nul qui récompense aussi l’audace du coach de 38 ans, qui contrairement à son homologue britannique, avait décidé d’aligner sa meilleure équipe disponible.

Monaco : 6/10

On attendait forcément mieux de l’ASM contre Anderlecht (1-1), au niveau du résultat brut comme de la prestation d’ensemble. Obligé de partager les points avec l’équipe belge, Monaco a longtemps buté sur la défense adverse avant de trouver la faille par Lacina Traoré. Le club de la Principauté n’a pas toujours transpiré la sérénité défensivement, et aurait même pu se faire surprendre en fin de match sur une erreur de Subasic. Monaco ne débute pas de la meilleure des manières sa campagne de C3. Il faudra montrer autre chose dans deux semaines, pour la réception de Tottenham.

Saint-Etienne : 6/10

Les Verts n’ont toujours pas trouvé la recette en Ligue Europa. Christophe Galtier espérait pourtant enfin obtenir la victoire avec la venue de Rosenborg. Mauvaise pioche (2-2). Au terme d’un match que Saint-Etienne a globalement dominé, l’ASSE a arraché un point qui comptera sûrement à l’heure de déterminer les deux qualifiés pour les seizièmes de finale. Entreprenant en attaque, le groupe stéphanois aurait mérité mieux, même si le nul de la Lazio au Dnipro (1-1) atténuera leur légitime déception.

 


>