Arsenal n'y arrive pas

Reuters

Depuis le déluge de buts de l’Emirates Cup et le carton réalisé contre l’Olympique Lyonnais (6-0), avant la victoire face à Wolfsbourg (1-0), les supporters d’Arsenal sont réduits à la portion congrue. Car en deux matches à domicile, les Gunners n’ont toujours pas réussi à inscrire le moindre but à domicile cette saison en Premier League.

Battus par West Ham en ouverture de cet exercice 2015-2016 (0-2), les hommes d’Arsène Wenger ont bien réagi à Crystal Palace une semaine plus tard (victoire 2-1) mais se sont encore montrés incapables de faire trembler les filets de l’Emirates Stadium lundi soir face à Liverpool en clôture de la troisième journée (0-0).

Contre des Reds solides et qui n’ont pas encore encaissé de but depuis le début de saison, Arsenal, sans sa charnière centrale habituelle puisque Koscielny, touché au dos, et Mertesacker, malade, étaient tous les deux absents, l’a d’abord échappé belle, Cech étant sauvé par sa barre transversale sur une frappe soudaine de Philippe Coutinho (3e).

Les troupes de Brendan Rodgers ont de nouveau touché du bois peu avant la pause sur une frappe, légèrement déviée par Cech, du même Coutinho, qui avait humilié Bellerin sur son côté gauche. Mais si les Gunners ont été dominateurs en deuxième période, ils avaient tout de même réagi lors du premier acte, par Sanchez, tout proche d’ouvrir le score de près (7e), ou sur ce but injustement refusé à Ramsey (9e).  Le Chilien ratait de nouveau le coche dès la reprise en trouvant à son tour le poteau (60e), avant que Giroud ne manque l’immanquable dix minutes plus tard (70e).

La rentrée d’Oxlade-Chamberlain donnait un dernier élan aux locaux, qui se révélait toutefois insuffisant pour prendre l’avantage malgré deux ultimes occasions initiées par le dragster londonien (84e, 93e), même si Skrtel évitait de peu le but contre son camp sur la première. Il faudra donc encore patienter pour voir les Gunners marquer un but à domicile. Jusqu’à l’arrivée d’un attaquant providentiel ?