Affaire Hamraoui : L'agente de la joueuse sort du silence

Panoramic


« Je suis très inquiète pour la sécurité de Kheira. » Alors que de nouveaux rebondissements ont eu lieu dernièrement au sujet de l'affaire Hamraoui, Sonia Souid ne cache pas ses craintes au moment d'évoquer la situation de la joueuse dont elle gère les intérêts, qui n'a pas été placée sous protection policière. Alors qu'elle avait été discrète jusque-là, l'agente de Kheira Hamraoui a donc accepté ce jeudi une interview de L'Equipe pour faire le point sur la situation. « Je vis ça très mal. Très, très mal. On a quand même tabassé à coups de barre de fer une de mes joueuses. Je comprends d'ailleurs très vite qu'on voulait mettre fin à sa carrière. Elle avait un joli sac, une jolie montre et rien n'a été volé. Ses jambes étaient uniquement visées », a notamment expliqué l'intéresse, qui a également été l'agente d'Aminata Diallo jusqu'en 2022... Or, lors d'un déjeuner en début d'année, cette dernière a décidé de mettre fin à leur collaboration. « Elle m'avait dit qu'elle ne pouvait pas avoir le même agent que Kheira Hamraoui... », a confié Souid à ce sujet.

« Je n'arrive pas à y croire. Je suis choquée »


« Elle estimait que Kheira était la grande responsable de son lynchage médiatique... (...) À ses yeux, c'est Kheira qui aurait influencé les policiers de la police judiciaire de Versailles. J'étais moi-même entendue par les policiers de Versailles, en mars... Ils m'ont interrogée, et je peux vous assurer qu'on ne peut pas les influencer. On parle quand même de personnes qui ont l'habitude de courir après de plus gros poissons, a également déclaré Souid, lors de cet entretien au quotidien sportif. (...) Je repense aux moments que j'ai passés avec Aminata. Je n'arrive pas à y croire. Je suis choquée. Aminata est mature, courtoise. C'est une jeune femme qui s'exprime et écrit très bien. Ce n'est pas celle qu'on décrit aujourd'hui. Cette Aminata-là, je ne l'ai pas connue. » Par ailleurs, l'agente d'Hamraoui a également mis en lumière le manque de soutien de la FFF et du PSG pour sa joueuse dans cette affaire.

>