Affaire Hamraoui : Diallo se dit victime d'un complot

Panoramic


Aminata Diallo serait-elle victime d'un complot dans l'affaire Hamraoui ? C'est en tout cas ce que semble penser l'intéressée, ou du moins ce qu'elle a déclaré aux enquêteurs, lors de sa dernière garde à vue. Alors que les suspects arrêtés avant elle ont désigné l'ancienne joueuse du Paris Saint-Germain comme étant l'investigatrice de cette agression, cette dernière s'est montrée claire sur le sujet. « C’est facile, depuis dix mois, c’est ce qu’on essaye de dire dans la presse, donc ce n’est pas difficile de raconter ça. J’aimerais bien savoir qui sont mes complices. (...) J’ai l’impression que c’est un complot contre moi. (...) Je suppose que pour couvrir le vrai commanditaire, c’est facile de dire que c’est moi puisque depuis dix mois, je suis accusée d’être mêlée à cette affaire. (…)  Je ne suis pas la commanditaire de cette expédition », a notamment affirmé la Grenobloise, mi-septembre. Questionnée sur certaines recherches étonnantes peu avant les faits, Diallo s'est alors défendue.

« Je sais comment casser une rotule... »


« Je sais comment casser une rotule, donc je ne vais pas faire la recherche comment casser une rotule », a-t-elle répliqué, alors qu'une recherche sur Google sur le sujet a été réalisée sur son ordinateur personnel. « Concernant l'inimité, c'est faux, pas spécialement. (...) Je pense qu’il y avait de la place pour deux, ma situation était excellente au PSG, une volonté du club de me prolonger, donc aucun mobile sportif de faire ça à ce moment-là. (...) Je ne peux pas dire aujourd’hui qu’il y a des gens qui ont à tel point la haine contre Kheira Hamraoui qu’ils en arrivent à commanditer ces violences, a également confié celle qui a depuis été mise en examen, dans des propos relayés par Le Parisien. (...) C'était une collègue de club avec qui j'avais de bons rapports. Aujourd'hui, c'est difficile de dire si c'était une amie ou pas. Le 4 novembre, oui, c'était une amie. » Par ailleurs, un cinquième homme, jusque-là en fuite, a été arrêté lundi et est entendu depuis, d'après le JDD.

>