Portugal : Guedes, indispensable par intermittence

Reuters

A seulement 24 ans, la carrière de Gonçalo Guedes a déjà été faite de hauts et de nombreux bas. A Valence depuis 2017, après un prêt la première année, le joueur formé à Benfica brille pour le moment par son irrégularité au plus haut niveau. Passé furtivement par le Paris Saint-Germain, le natif de Benavente a prouvé depuis qu'il était capable du meilleur, comme du pire, quand il est sur le terrain. Un résumé rageant pour les supporters du club, alors que Guedes était sur un nuage quand il a débarqué en Espagne. Avec cinq buts mais surtout 11 passes décisives la première saison, il donnait alors envie aux pensionnaires de Mestalla de prolonger son prêt pour 40 millions d'euros.

 

La saison 2017-18 semble déjà loin


Depuis, les saisons du Portugais se suivent et se ressemblent. Entre irrégularité et parfois des blessures handicapantes sur la durée, le numéro 7 du club a montré qu'il était sur courant alternatif. Face à cette situation, s'il a parfois été prié d'aller voir ailleurs, Guedes est toujours à Valence, faute d'offres à la hauteur. Il faut dire que l'irrégularité du joueur polyvalent offensivement n'est pas passée inaperçue, alors qu'il est actuellement estimée à 25 millions d'euros par le site spécialisé Tranfermarkt. Depuis sa saison à 11 offrandes en Liga, l'intéressé a délivré seulement 12 caviars à ses coéquipiers en club. Un chiffre qui symbolise les soucis rencontrés par l'intéressé. Cette saison, alors que Valence n'est pas non plus un modèle de stabilité, Guedes n'a pas raté le départ.

 

Une chance à ne pas rater pour Guedes 


Pour l'heure, le numéro 7 a disputé les trois rencontres de son équipe en Liga en étant à chaque fois titulaire et compte un but et une passe décisive à son compteur. Le week-end dernier, juste avant de rejoindre la sélection, le natif de Benavente s'est illustré en étant donc doublement décisif contre Alavés (3-0). Désormais, l'ancien Parisien espère désormais confirmer avec la Seleção, avec qui il affiche un bilan de six buts et trois passes en 23 matchs. Alors que le Portugal est bien parti dans ces qualifications pour la Coupe du monde 2022, Fernando Santos pourrait faire appel à lui durant ce rassemblement, malgré une sacré concurrence aux côtés notamment d'André Silva, de Bernardo Silva, de Cristiano Ronlado, ou encore de Diogo Jota. Pour lui, la clef sera de trouver cette régularité donc il a tant besoin.

>