Mondial-2022: Di Maria ne comprend pas sa non sélection avec l'Argentine

Panoramic

"Ils ne m'ont jamais expliqué pourquoi ils ne m'appelaient pas", a déclaré mercredi soir à la radio argentine Radio Continental le gaucher argentin. En France, il venait d'être suspendu quatre matches pour avoir craché en direction du Marseillais Alvaro Gonzalez le 13 septembre au Parc des Princes.

"A 32 ans, suis-je trop vieux ?", s'interroge à propos de son absence de la sélection celui qui est l'un des piliers de l'équipe d'Argentine de ces dix dernières années.  "Je montre pourtant à chaque match et chaque week-end que ça n'y ressemble pas, je continue à courir de la même manière, je montre un certain niveau pour continuer à être à côté de Neymar et Mbappé", estime le joueur qui a participé aux trois dernières Coupes du monde avec l'Argentine après avoir été champion olympique en 2008.

"Parfois, vous supportez les critiques, mais à un moment donné vous explosez et répondez, je suis resté silencieux pendant un long moment. Je ne trouve pas d'explication", poursuit le joueur. "J'adore faire partie de l'équipe nationale et je souhaite de toute mon âme pouvoir à nouveau porter le maillot de l'Argentine. Je donnerai 100%" pour ça, a ainsi affirmé Di Maria qui, avant sa suspension, a disputé le dernier match du PSG remporté 3-0 à Nice dimanche.

Pour ses deux premiers matches des qualifications, les Argentins, sans Di Maria mais avec son coéquipier au PSG Leandro Paredes et Lionel Messi, rencontreront l'Equateur le 8 octobre à La Bombonera, le célèbre stade de Boca Juniors à Buenos Aires, puis la Bolivie le 13 octobre à La Paz, à 3.600 m d'altitude.