Messi, le 80e but attendra

En déplacement à Asuncion en éliminatoires du Mondial, l’Argentine a livré une prestation stérile jeudi. Malgré une nette domination, l’Albiceleste a dû se contenter d’un 0-0, concédant son 4e match nul en 9 rencontres. Les doubles champions d’Amérique du Sud n’ont donc pas eu leur efficacité habituelle et Lionel Messi en est le parfait symbole.

Son 80e but attendra

Alors qu’il était en quête de son 80e but sur la scène internationale, la nouvelle étoile du PSG n’est pas parvenue à tirer son épingle du jeu. Ce n’était pourtant pas faute de s’être montré disponible et très actif. Il a par exemple touché 104 ballons, ce qui est son meilleur total sur un match dans ces qualifications. On a l’a aussi vu délivrer 69 passes, dont 8 centres. Là aussi, il lui est rarement arrivé d’être aussi prolifique dans ce domaine. Là, où le bât blesse c’est le nombre de tirs. Il n’en a enregistré que deux en 90 minutes, dont aucun cadré. Le génie argentin a donc manqué d’inspiration.


Messi n’a pas pu se montrer décisif devant. Mais il a pu en revanche l’être défensivement. Comme à la 26e minute du match lorsque Rodrigo De Paul a perdu dangereusement un ballon près de sa surface et que celui qui a sauvé les visiteurs sur cette action n'était ni Paredes, ni Cuti Romero, ni Otamendi. C’est La Pulga qui, en bon capitaine, a surgi de nulle part pour couper devant Almirón, et empêché Martinez de se faire fusiller. Un vrai travail de défenseur central.

L’Argentine et Messi seront de nouveau de sortie lundi prochain. Ils disputeront un derby à domicile face au voisin uruguayen. Ils espèrent alors se montrer beaucoup plus cliniques qu’ils ne l’ont été en terre uruguayenne.

 


>