Maroc / Aguerd : « J'avais l'impression d'être dans Call of Duty »

Nayef Aguerd était du voyage de l'équipe nationale du Maroc à Conakry, il y a deux semaines, quand les Lions de l'Atlas ont été bloqués dans la capitale guinéenne par un coup d'État militaire. En conférence de presse ce vendredi, le défenseur central du Stade Rennais est revenu sur cet épisode inquiétant, qui a mené au report de la rencontre des éliminatoires du Mondial 2022 entre la Guinée et le Maroc.

« Très content de rentrer au Maroc »


« J'avais l'impression d'être dans Call of Duty, a déclaré Nayef Aguerd. On était en sécurité à l'hôtel, même si on entendait les coups de feu à l'extérieur, mais j'étais très content de rentrer au Maroc. » En attente d'une reprogrammation, cette rencontre ne se jouera vraisemblablement pas en Guinée comme prévu. En raison du contexte troublé dans ce pays, la Confédération africaine de football a décidé que ses clubs et ses équipes nationales seraient privés de match à domicile jusqu'à nouvel ordre.

« (Les matchs) qui y étaient prévus se joueront à l'extérieur », peut-on lire dans un courrier adressé par l'instance dirigeante à la Fédération guinéenne de football, et dont Football365 Afrique a obtenu une copie. La CAF suit depuis l'évolution de la situation avec attention. « Nous (...) ne manquerons pas de revoir notre position dès que possible », conclut la CAF. Affaire à suivre.

>