L'arbitre de Serbie-Portugal confirme ses excuses

Pedja milosavljevic / AFP

"Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai demandé pardon au sélectionneur, M. Fernando Santos, et à l'équipe portugaise pour ce qui s'est passé", a déclaré l'arbitre néerlandais de 38 ans. "En tant qu'équipe d'arbitres, nous travaillons toujours beaucoup pour prendre les bonnes décisions et quand nous faisons l'actualité de cette façon, cela ne nous satisfait pas du tout", a-t-il regretté.

Samedi, à la dernière minute du temps additionnel et alors que les deux équipes étaient à égalité, le Néerlandais n'avait pas validé un but à Cristiano Ronaldo alors que le ballon avait bien franchi la ligne. De rage, le capitaine portugais avait alors jeté son brassard sur la pelouse, ce qui lui avait valu un carton jaune.

L'UEFA se dédouane

"L'arbitre a désormais rendu public ce qu'il m'avait dit après la rencontre, qu'il avait honte et que c'était une erreur terrible", a détaillé lundi Fernando Santos en conférence de presse, à la veille du match contre le Luxembourg comptant pour la 3e journée des qualifications au Mondial-2022. Après sa victoire étriquée mercredi face à l'Azerbaïdjan (1-0) et son nul en Serbie, le Portugal, champion d'Europe en titre, est deuxième du groupe A avec 4 points, à égalité avec la Serbie, leader. 

Lors des qualifications de la Coupe du monde, au contraire d'autres compétitions, les arbitres ne disposent pas de la goal-line technology ou de la VAR pour confirmer un but. Le gouvernement du football européen s'en est expliqué. "En 2019, l'UEFA a proposé à la Fifa l'implémentation de la VAR dans les qualifications au Mondial", a dit l'UEFA dans un communiqué. Mais "l'impact de la pandémie" et des raisons de "logistique" l'ont conduit "à reporter l'instauration de la VAR dans la phase de groupes de la Ligue Europa et a retiré sa proposition de l'instaurer pour les qualifications" à la Coupe du monde". "La VAR n'a également pas été utilisée en Ligue des Nations à l'automne 2020 et encore jamais en qualifications pour les Championnats d'Europe", a précisé l'UEFA.


>