Exclusion Russie : Poutine crie au scandale et invite à faire appel

« Il n'y a aucune reproche à faire au comité olympique russe, et s'il n'y aucune reproche à ce comité, le pays doit participer aux compétitions sous son drapeau national. » Au lendemain de l'exclusion de la Russie des Jeux Olympiques et des Championnats du Monde pour les quatre prochaines années, Vladimir Poutine tape du poing sur la table. Pour le président russe, qui a profité de son passage à Paris pour faire part de sa réaction lors d'une conférence de presse, cette sanction « contredit la charte olympique » et est « politiquement motivée. » Pour cette raison, Poutine estime que les instances sportives de son pays doivent faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) de cette décision de l'Agence mondiale antidopage (AMA), d'autant que le chef d'Etat considère que « toute punition doit être individuelle » et pas « collective ».

Medvedev : « L'hystérie antirusse se poursuit »


« Il y a toutes les raisons à croire que cette décision est motivée non pas par une inquiétude pour un sport propre, mais qu'elle est politiquement motivée », a bien martelé Vladimir Poutine lors de cette conférence de presse dans la Capitale, tandis que son Premier Ministre Dmitri Medvedev a dénoncé de son côté en marge de cette intervention du président russe devant les journalistes cette « hystérie antirusse devenue chronique qui se poursuit ». Ce qui n'a pas empêché Medvedev de regretter le « sérieux problème de dopage » qui empoisonne la Russie et a entraîné l'AMA a prendre l'une des pires sanctions de son histoire. Rappelons que si Moscou venait à faire appel de la décision, comme le souhaite vivement Poutine, seule la décision du TAS et seulement celle-ci ferait foi.