Equipe de France : Le retour du pilier Kanté

AI / Reuters / Panoramic
Quand on parle d'un candidat au top 10 du Ballon d'Or, dont il était imaginé potentiel vainqueur en cas de titre européen avec l'équipe de France, il ne s'agit pas de penser une seule seconde si sa place en bleu peut être remise en cause, bien sûr. Mais seulement de savoir comment N'Golo Kanté sera intégré dans le nouveau dispositif en 3-4-1-2, qui se dessine de plus en plus nettement après les trois derniers matchs aboutis (2-0 contre la Finlande, 3-2 face à la Belgique, 2-1 devant l'Espagne). Didier Deschamps n'en fait d'ailleurs pas mystère : "S'il est apte, vous savez très bien qu'il jouera." Blessé en septembre puis touché par le Covid en octobre, le milieu de terrain de Chelsea effectue ainsi sa grande réapparition en sélection cette saison.


Tchouaméni, un remplaçant de luxe

Sa dernière sortie remonte au huitième de finale de l'Euro contre la Suisse (3-3 a.p., tab : 5-4), et il ne faut pas oublier que cette rencontre, aussi douloureuse soit-elle, avait déjà amorcé ce remaniement tactique. Sans surprise, et c'est ce qui devrait encore se passer samedi contre le Kazakhstan (une victoire suffira aux Bleus pour assurer leur qualification au Mondial 2022), N'Golo Kanté avait alors été associé à Paul Pogba dans le duo axial du milieu - sur les côtés, Benjamin Pavard et Adrien Rabiot occupaient les rôles de pistons. "Notre équilibre dépend de l'adversaire, rappelle Didier Deschamps. Je ne crois pas qu'un seul joueur puisse permettre l'équilibre, même si on parle là d'un élément moteur et c'est forcément mieux qu'il soit avec nous. En club aussi, il a joué plus bas. Il peut apporter."

Un bel euphémisme, digne des plus grands éléments de langage du sélectionneur. Car N'Golo Kanté sait tout faire. Adrien Rabiot puis surtout Aurélien Tchouaméni l'ont suppléé avec brio dans ce rôle, lors du Final Four de Ligue des nations. L'impact de l'ancien Caennais dans cette nouvelle position suscite forcément son lot d'excitation, car il peut amener un surplus de liant au jeu offensif qui a séduit par séquences en Italie le mois dernier. Son temps de jeu a beau être en dents de scie ces dernières semaines, puisqu'il n'est pas facile de retrouver une place assurée au sein d'une équipe de Chelsea en pleine bourre, ce retour en équipe de France peut aussi être de nature à lancer la saison de N'Golo Kanté. Après un petit repos forcé qui, au fond, ne doit pas déplaire à Didier Deschamps au vu des cadences attendues en 2022.



>