Deux morts en marge des festivités

Reuters

De nombreux incidents ont émaillé les festivités ayant suivi les célébrations du sacre de l’équipe de France en Russie. Sur les Champs-Elysées, la foule a ainsi dû être dispersée à coup de gaz lacrymogènes alors que certains vandales avaient décidé de s’en prendre à des commerces, pillant notamment un magasin de deux roues ou le Drugstore Publicis pour s’emparer de bouteilles d’alcool. Il en a été de même de deux autres supérettes.

Un homme a également été gravement blessé après avoir reçu un coup de casque au cours d’une rixe survenue aux abords des Champs-Elysées. Des échauffourées ont également été relevées à Marseille, où un bus a été incendié, ou à Lyon, autour de la place Bellecour, provoquant des mouvements de foule après l’usage des gaz lacrymogènes. Quelques incidents se sont aussi produits à Strasbourg, Rouen, Toulouse et Ajaccio.

Mais ces festivités ont également été endeuillées. A Annecy, c’est un quinquagénaire qui s'est tué en plongeant dans un canal, se brisant la nuque dans une trop faible profondeur d’eau. Dans l’Oise, un homme qui faisait la fête au volant de sa voiture est décédé après avoir percuté deux véhicules à l’arrêt et encastré sa voiture dans un arbre. Trois enfants, âgés de 3 et 6 ans, ont également été gravement blessés après avoir été percutés par une moto à Frouard et à Nancy, un homme s’est grièvement blessé en chutant d’une camionnette sur laquelle il célébrait le titre des hommes de Didier Deschamps.