Coupe du Monde - Thiago Silva a tout fait

Reuters

Quatre ans après le fiasco de la Seleçao au Brésil, Thiago Silva est en quête de rédemption lors de cette Coupe du monde 2018. Et tant pis si la Russie ne lui rappelle pas que des bons souvenirs puisque son passage au Dynamo Moscou, au début de sa carrière, s’était soldé par six mois d’hôpital. La faute à la tuberculose. "J’ai pensé tout arrêter. J’ai dit à ma mère que je ne voulais plus jouer, puisque plus personne ne voulait de moi", s’est-il souvenu récemment. L’humiliation reçue il y a quatre ans face à l’Allemagne (7-1) n’est donc pas le seul traumatisme que le joueur brésilien entend effacer en Russie…

Pour l’heure, à l’inverse de son bourreau allemand, la Seleçao n’a bouclé que la première étape de son parcours. Vainqueur de la Serbie (2-0) au terme d’un match autrement mieux maîtrisé que face à la Suisse (1-1) ou le Costa Rica (2-0), le Brésil a en effet validé sa qualification pour les huitièmes de finale avec la première place de son groupe à la clé. Un bon résultat auquel n’est pas étranger Thiago Silva. Une nouvelle fois à son avantage en défense, le Parisien a notamment suppléé son gardien de but sur une tentative de Mitrovic alors que la Serbie, au bord du gouffre après l’ouverture du score de Paulinho, se voulait pressante. Quelques minutes plus tard, l’ancien Milanais parachevait son œuvre d’un coup de tête impeccable synonyme de 2-0.

 

Interrogé au micro de beIN SPORTS, Thiago Silva pouvait savourer. "Je crois qu’en première période, après le premier but, on a essayé de gérer le match. Et en deuxième période, ils ont beaucoup poussé, on était bas mais on a très bien défendu. Et après mon but, c’était presque terminé", a-t-il ainsi expliqué avant se réjouir de "la progression entre chaque match".

Car il faudra sûrement en montrer encore un peu plus, lundi, lors du huitième de finale face au Mexique. "Maintenant, il faut se reposer avant les huitièmes face au Mexique, une équipe qui court beaucoup, avec beaucoup de qualités techniques et des joueurs qui jouent ensemble depuis longtemps. On doit bien se préparer pour affronter le match de la meilleure manière possible. Pour passer en quarts de finale, on devra faire le match parfait", a-t-il d’ailleurs prévenu.