Coupe du Monde 2022 : Angleterre - France, en défense toute !

Reuters

Les vice-champions d'Europe anglais et les champions du monde français sont tous deux arrivés au Qatar escortés de doute, avec un bilan similaire de deux "clean-sheets" (aucun but encaissé) seulement sur les huit matches disputés en 2022. En conséquence, le pragmatique Didier Deschamps a décidé d'abandonner son système à cinq défenseurs (trois axiaux et deux joueurs de côté), jugeant son équipe "en difficulté" et "très souvent en déséquilibre".

Le retour à quatre derrière, comme en 2018, a été contrarié par le forfait de Presnel Kimpembe et Lucas Hernandez, deux titulaires attendus. Mais le sélectionneur n'a pas modifié ses plans et la réussite est mitigée. A Doha, les Bleus ont encaissé un but à chaque match. Ils peuvent d'autant plus redouter les coups de griffe des "Three Lions", douze buts en quatre matches, portés par le buteur Harry Kane et des joueurs qui "vont très vite sur les côtés, comme Phil Foden, Marcus Rashford, Raheem Sterling (incertain car rentré en Angleterre pour raisons familiales, NDLR)", selon le sélectionneur adjoint Guy Stéphan.

Duel Mbappé-Walker

"Il faudra bien boucher les couloirs en effet, mais pour eux aussi", a nuancé Olivier Giroud, avant-centre en grande forme (trois buts) épaulé par le toujours remuant Ousmane Dembélé (deux passes décisives) à droite et le très clinique Kylian Mbappé (cinq buts, deux "assists") à gauche. Jusqu'à présent, l'Angleterre a concédé très peu d'occasions nettes et seulement deux buts, contre l'Iran (6-2) après avoir mené 4-0. Sa charnière John Stones-Harry Maguire tient globalement la route malgré les doutes, et le gardien Jordan Pickford se montre meilleur qu'avec Everton. 

Toutefois, le niveau des adversaires (Etats-Unis, pays de Galles et Sénégal) peut relativiser les trois matches de suite sans but encaissé. Cette fois, il faudra se coltiner Mbappé et la réponse de Gareth Southgate à cette menace est très attendue. L'Angleterre a dans son effectif un défenseur capable de rivaliser en vitesse pure avec Mbappé en la personne de Kyle Walker, qui l'avait déjà tenu en respect lorsque Manchester City avait affronté le Paris SG en Ligue des champions. "Je ne pense à aucun autre arrière-droit dans le monde que j'aimerais utiliser contre lui", a lancé l'ancien défenseur anglais Gary Neville. "Kyle va le serrer de près, il a plus de volume que les défenseurs polonais", a-t-il remarqué.

Défense à 3 pour les Anglais ?

Contre la France, la tentation de le recentrer existe cependant pour épargner des face-à-face Mbappé/Stones. Ce dernier, habituellement axial droit, glisserait au centre d'une ligne défensive à trois défenseurs centraux. Cette option tactique est régulièrement utilisée contre des équipes de gros calibre, comme l'a remarqué Guy Stéphan, mais elle a valu un flot de critiques à Southgate quand il l'a utilisée en finale de l'Euro-2021 perdue contre l'Italie aux tirs au but. Le patron des Trois Lions l'a enterrée depuis le début de la compétition, au plus grand plaisir des supporters. Mais elle permettrait d'ajouter Kieran Trippier, voire Bukayo Saka comme piston droit, pour d'éventuelles prises à deux sur Mbappé, actuel meilleur artificier du tournoi, buteur à chacune de ses titularisations.

La belle mécanique anglaise pourrait toutefois connaître des ratés dans ce cas-là. Surtout, Southgate devrait sacrifier un des milieux entre Declan Rice, Jude Belligham et Jordan Henderson (très probablement ce dernier), alors que cette triplette a été excellente jusqu'ici et l'une des bases de la solidité défensive anglaise. L'Angleterre sait aussi qu'être obnubilé par Mbappé serait dangereux face à une équipe qui compte aussi Antoine Griezmann, Giroud ou Dembélé, une autre flèche que Luke Shaw et surtout Maguire, souvent pataud, auront à maîtriser.

En muselant Giroud et Griezmann dans l'axe, "cela signifie beaucoup moins de passes dangereuses reçues pour Mbappé", relève Neville. En attendant, Gérard Soler attend toujours son successeur. L'ancien attaquant de Sochaux, Bordeaux et Toulouse entre autres est le seul Français à avoir marqué contre les Anglais en Coupe du monde, en 1982 (défaite 3-1).


>