Coupe du Monde 2018 - Colombie - Pologne : Qui va craquer ?

Reuters

Un peu d’enjeu ne fait pas de mal ! Surtout lors d’une Coupe du Monde décevante dans le jeu pour le moment. Et l’affiche qui se présente pour terminer la semaine entre la Colombie et la Pologne ce dimanche (20h00 - beIN SPORTS 1) s’annonce passionnante. Défaites toutes les deux, respectivement face au Japon et au Sénégal par le même score de 2-1, les deux nations semblaient pourtant favorites de ce groupe H très ouvert. Pour les Colombiens, le rouge-penalty concédé par Carlos Sanchez dès la 3ème minute de jeu a évidemment tout changé, mais la prestation des Cafeteros a tout de même été bien trop médiocre ! 

Le résumé de la défaite colombienne face au Japon : 


Une seule occasion à se mettre sous la dent en seconde période et une défaite méritée pour les partenaires d’un Radamel Falcao bien trop esseulé en attaque. Les Polonais ont également énormément déçu face à une surprenante sélection du Sénégal. « La première période était pire que la deuxième, a regretté leur sélectionneur, Adam Nawalka. Pour gagner en Coupe du Monde, il faut mieux jouer que cela. Notre stratégie offensive n’est pas la raison de notre défaite. On a encaissé deux buts sur deux erreurs ». Erreur interdite donc dimanche pour la Pologne qui va défier la Colombie pour la première fois en compétition officielle. 

Le résumé de la défaite polonaise face au Sénégal : 

 

Pourquoi la Colombie va gagner !

Un homme peut tout changer pour les Colombiens : James Rodriguez ! Le milieu offensif du Bayern Munich était un temps annoncé forfait face au Japon en raison de douleurs ressenties au pied gauche. Avant de prendre place sur le banc. Contraint de le faire entrer pour dynamiser son attaque à l’heure de jeu, José Pékerman a pu constater que l’ancien Monégasque était loin de son meilleur niveau. Mais selon toute vraisemblance, James sera de retour dans le onze de départ pour apporter de la variété dans le jeu offensif et évidemment servir dans des meilleures conditions Falcao. 

« On s’attend à ce qu’il soit à 100%, a prévenu Pékerman qui n’a pas oublié qu’il a terminé meilleur buteur de l’édition précédente. C’est un joueur fondamental dans notre sélection ». Autre angle d’attaque pour Pékerman et les siens : faire encore plus douter la Pologne, méconnaissable face aux Sénégalais. Devant la presse, le « Prof » a d’ailleurs livré cinq clés aux journalistes samedi pour y parvenir : jouer à 11 contre 11, pouvoir compter sur des joueurs à 100%, avoir confiance en son jeu, être solidaires dans les temps faibles et enfin imposer son football. 

colombie

 

Pourquoi la Pologne va gagner !

Robert Lewandowski va bien finir par se réveiller ! Peu servi dans des bonnes conditions, le serial buteur de la Pologne n’a pu tenter que deux tirs face aux Lions de la Téranga, pour seulement un cadré. Une hérésie lorsque l’on sait que l’attaquant du Bayern Munich reste sur 21 buts inscrits lors de ses 16 derniers matchs avec sa sélection nationale. Depuis l’Euro 2016, la Pologne n’a d’ailleurs jamais gagné lorsqu’il est resté muet… Mais face à lui se dresse une défense, et surtout une charnière Davinson Sanchez - Oscar Murillo, complètement à la rue face au Japon. Sanchez, solide avec Tottenham, a certainement délivré sa pire prestation en sélection. 

La Pologne devra retrouver le visage qu’elle avait affiché ces derniers mois pour ne passer à la trappe. Jakub Blaszczykowski, Piotr Zielinski ou encore Arkadiusz Milik sont attendus au tournant après un premier match raté. Fautif sur le 2-0 sénégalais mais aussi buteur en fin de match, Grzegorz Krychowiak ne peut pas se avoir les clés du jeu polonais, comme c’était parfois le cas. « On était très en colère après le match donc, dimanche, on veut jouer à un niveau différent. J’ai ressenti un changement très positif ces dernières heures au sein de l’équipe, une énergie nouvelle est apparue », a affirmé Nawalka qui pourra certainement compter sur le retour de Kamil Glik. Evidemment un autre gros motif d’espoir lorsque l’on connaît l’énergie qui émane de l’excellent stoppeur de l’AS Monaco. Son duel avec Falcao risque en tout cas d’être exaltant… 

colombie