Bleus : La dernière liste de l'année dévoilée le 4 novembre

L'année 2021 a été très chargée pour les Bleus de Didier Deschamps. Annoncée comme grande favorite du dernier Championnat d'Europe, la France a dû composer avec un échec de grande envergure, suite à son élimination face à la Suisse en huitièmes de finale du tournoi continental (3-3 ; 5 tirs au but à 4). Par la suite, la sélection tricolore a su remporter un trophée en Ligue des nations, parvenant à disposer de la Belgique (3-2) puis de l'Espagne (2-1) lors du Final Four de la compétition. Après ce sacre face à la Roja, obtenu le 10 octobre dernier à San Siro, il sera nécessaire de patienter peu de temps avant de retrouver les Bleus. Premiers du groupe D dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, avec trois points d'avance sur l'Ukraine, les joueurs dirigés par Didier Deschamps affronteront le Kazhakstan, le 13 novembre au Parc des Princes, puis iront à Helsinki, le 16 novembre, afin d'y la Finlande.

 

 


La qualification possible avant le dernier match des éliminatoires


Des rencontres importantes alors que la qualification pour la prochaine Coupe du monde pourrait être validée dès le 13 novembre prochain, en cas de succès face au Kazhakstan. Un succès face à la 125ème nation au classement FIFA permettrait à la France de se qualifier pour la compétition dès l'avant-dernière journée des éliminatoires. C'est le 4 novembre prochain, à 14 heures, depuis le siège de la FFF, que Didier Deschamps annoncera la liste pour le dernier rassemblement de l'année. Après le succès en Ligue des nations face à la Roja, le natif de Bayonne avait expliqué avoir toujours cru en son équipe alors qu'il avait été sondé en conférence de presse sur un possible manque de confiance de son groupe après l'Euro. "Les joueurs ne sont pas tous les mêmes d'ailleurs, il y a de l'effervescence, de la concurrence. La meilleure vitamine, c'est de gagner des titres. (...) Il n'y a pas de manque de confiance, ce qui est derrière est derrière. Les joueurs ont prouvé qu'ils sont toujours au haut niveau", avait-il expliqué.

>