Bleus : Dembélé a plu à Deschamps

Panoramic

Raillé après ses ratés face au PSG, à l’aller comme au retour d’un huitième de finale de Ligue des champions forcément très regardé en France, Ousmane Dembélé a pourtant retrouvé la forme, et l’efficacité, ces dernières semaines avec le Barça, lui qui compte neuf buts toutes compétitions cette saison. Et il n’a pas manqué de le prouver dimanche après-midi au Kazakhstan, lors de la victoire 2-0 des Bleus pour le compte de la deuxième journée des qualifications du Mondial 2022. Auteur de l’ouverture du score d’une belle frappe croisée (20e), l’ancien Rennais, qui aurait même pu s’offrir un doublé de la tête en deuxième période, a livré une prestation pleine sur la pelouse synthétique du stade de Noursoultan, après avoir disputé la dernière demi-heure quatre jours plus tôt contre l'Ukraine sans parvenir à être décisif.

> Deschamps : "Dembélé est sur la bonne voie" <

Deschamps : "Quand il est comme ça, c’est intéressant…"


"Il a marqué un but, déjà, c’est le plus important, a apprécié Didier Deschamps au micro de TF1. De part ce qu’il fait aujourd’hui dans son club, il a une capacité à répéter les efforts. Après il a cette qualité technique. Il met un beau but. Il peut toujours mieux faire des choses, être plus décisif. Mais quand il est comme ça, c’est intéressant…" Une volonté de le voir plus décisif et tueur devant le but déjà évoquée par le sélectionneur tricolore lors de l’annonce de sa liste pour ce dernier rassemblement avant l’Euro, dans une conférence de presse ou il avait rappelé que Dembélé a "la capacité de faire des différences", tout en regrettant "qu'il ne termine pas toujours bien".

Il n’avait marqué qu’en match amical

d

Alors qu’il a honoré sa 23e sélection dans la capitale kazakhe, anciennement Astana, le Normand ne compte que trois buts avec les Bleus. Et ses deux premiers avaient été inscrits lors de matchs amicaux, contre l’Angleterre en 2017 puis l’Italie un an plus tard. C’est d’ailleurs lors de cette année 2018 qu’il avait été appelé pour la dernière fois en équipe de France, en novembre à l’occasion d’un match de Ligue des nations contre les Pays-Bas à Rotterdam. Après une saison 2019-2020 quasiment blanche en raison de ses blessures musculaires, «Dembouz» revient en forme au meilleur moment. Et à écouter les différents commentaires à son égard de Didier Deschamps, qui a ensuite déclaré en conférence de presse que l’ailier de 23 ans était "sur la bonne voie", l’imaginer aujourd’hui dans le groupe pour l’Euro est tout sauf farfelu.

 


>