Barrages CM 2022 : Le Cameroun sort l'Algérie à l'ultime seconde !

Belle ou triste comme un but à la 124e minute, c'est selon ! L'Algérie s'est inclinée chez elle au bout du bout de la prolongation face au Cameroun (1-2) et voit les Lions Indomptables lui griller sur le fil le ticket pour la Coupe du Monde. Fébriles malgré le coup parfait réussi à Douala, les Fennecs prenaient le match par le mauvais bout.

Une clim' signée Choupo

Pas Eric Maxim Choupo-Moting. De retour dans l'axe de l'attaque, l'attaquant du Bayern Munich profitait d'une sortie ratée de Mbolhi pour ouvrir le score sur un corner qui paraissait anodin (22e, 0-1). Petite cause, grosse clim' et grandes conséquences : les Fennecs, disposés comme à l'aller dans un schéma à trois défenseurs axiaux, allaient devoir revenir au score pour décrocher leur billet pour le Qatar. La cible les fuyait sur cette frappe de Belaïli (29e). Une main préalable privait ensuite le Brestois d'un penalty (38e).

Le show Onana

Au retour des vestiaires, un hors-jeu privait Slimani d'un but (51e). L'atmosphère se faisait irrespirable. Une tête de Bedrane passait au-dessus (56e), puis c'était André Onana qui sortait une puissante frappe de Slimani, encore lui (59e). Mbolhi n'était pas en reste et s'interposait brillamment devant Hongla (69e). Dans un grand soir, Onana parait une frappe bien envoyée de Mahrez (83e). Les deux équipes n'allaient pas couper à la prolongation. Le mur camerounais allait-il céder sous les coups de boutoir algériens ? Tout Tchaker y croyait quand Slimani envoyait au fond des filets un centre de Touba (98e). Peine perdue : après consultation du VAR, Bakary Gassama refusait le but pour une main de l'ancien Lyonnais. La baraka des grands pour Onana, qui repoussait des tentatives cadrées de Slimani (105e) puis de Bennacer (111e).

Blida de l'allégresse aux larmes

La troisième allait être la bonne. Sur un corner de Rachid Ghezzal, le rentrant Ahmed Touba sautait plus haut que tout le monde et faisait mouche d'un coup de tête parfaitement placé (118e, 1-1). Le public exultait, l'Algérie était à quelques dizaines de secondes de temps additionnel du Qatar. Ce temps additionnel allait lui être fatal. Une erreur de placement défensif laissait Toko Ekambi en jeu. Le Lyonnais plongeait tout une équipe, tout un pays, tout un peuple dans la détresse et envoyait le Cameroun au paradis (120e+4, 1-2). Celui d'une septième qualification pour la Coupe du Monde.

Les onzes de départ :
Algérie : Mbolhi - Mandi, Benlamri, Bedrane - Benayada, Zerrouki, Bennacer, Atal - Mahrez, Slimani, Belaïli.
Cameroun : A.Onana - Fai, Castelletto, Ngadeu, Oyongo - Hongla, Oum-Gouet, G.Ondoua, Toko Ekambi - Tawamba, Choupo-Moting.

 


>