Argentine : Messi, l’objectif suprême

Reuters

Ce n’était pas son plus beau but. Dimanche soir, à la 38e minute du match de qualification à la Coupe du monde 2022 entre l’Argentine et l’Uruguay disputé au Monumental de Buenos Aires, Lionel Messi a ouvert le score d’une louche en dehors de la surface. C’était en réalité une ouverture pour Nicolas Gonzalez, mais ni l’attaquant argentin ni le portier uruguayen Fernando Muslera n’ont réussi à toucher le ballon, qui a donc terminé sa course au fond des filets.

Ce but revêt une importance particulière, outre le fait de lancer l’Albiceleste vers une victoire 3-0 pour conforter sa deuxième place au classement d’un groupe de qualification toujours dominé par le Brésil, qui avait perdu ses premiers points un peu plus tôt en Colombie (0-0). Car c’est le 80e de Messi avec l’Argentine, pour sa 155e sélection. Une nouvelle marque de la grandeur du sextuple Ballon d’Or, qui était devenu le mois dernier, avec son triplé contre la Bolivie, le meilleur buteur sud-américain de l’histoire en sélection, en dépassant Pelé (77 buts).

 

Le rêve brisé de 2018


Le nouveau joueur du PSG a surtout remporté cette année sa première Copa America, après trois échecs en finale (2007, 2015, 2016). Également vainqueur du Mondial des moins de 20 ans et des Jeux olympiques, il ne lui manque que la Coupe du monde pour compléter son impressionnant palmarès. Finaliste malheureux en 2014 contre l’Allemagne, il rêve de soulever le trophée Jules-Rimet l’an prochain au Qatar. Un rêve qui s’était brisé net face aux Bleus en huitièmes de finale de la dernière édition.

Double-passeur décisif, il n’avait pu empêcher l’élimination des Argentins contre les futurs champions du monde (4-3). Et s’il était apparu très abattu en Russie, il est aujourd’hui plus motivé que jamais, et aura encore à cœur de montrer à nouveau la voie jeudi face à Pérou, afin de se rapprocher un peu plus de la qualification pour ce qui risque d’être sa dernière Coupe du monde, lui qui va fêter ses 35 ans en juin et en aura donc 39 lors de l’édition 2026. D’ici-là, il comptera peut-être un septième Ballon d’or…

Qualif Mondial 2022 : L'Argentine fait exploser l'Uruguay :


>