Croatie-Angleterre : Ante Rebic, la surprise du chef !

Reuters

La vie d’Ante Rebic a peut-être changé à jamais à Nizhny Novgorod le 21 juin dernier. A l’affût sur une relance complètement manquée par Willy Caballero, l’ailier croate a tenté un geste aussi fou que magnifique : une reprise de volée spontanée au lieu d’assurer un contrôle et de jouer le face à face. Finalement, le ballon s’est logé sous la barre du gardien argentin, lançant ainsi le festival croate face à une Albiceleste qui s’est ensuite délitée (3-0). Déjà membre du onze de départ de Zlatko Dalic face au Nigeria quelques jours plus tôt, lors de la première victoire croate (2-0), Rebic s’était pourtant fait surtout remarquer pour ses 5 fautes commises.

Une entrée en matière discrète mais le garçon n’est pas du genre à gamberger, surtout lorsqu’il a la confiance de son coach. Et sa réaction, l’Argentine l’a reçue en pleine face. Sur et après le match. « Sincèrement, avant le match, j'avais prévu de demander le maillot de Lionel Messi pour un bon ami à moi qui l'admire beaucoup. Mais les Argentins m'ont fait une si mauvaise impression que je n'ai pas voulu aller le demander, a-t-il alors confié au site Goal (…). J'attendais plus d'eux. Ils ne savent pas perdre. » 

rebic


Rebic n’est pas qu’un adepte du « trashtalk », il pousse la parole aux actes. Et cela s’est vu depuis le début de la compétition sur tous les terrains russes : rapide, puissant et efficace, le n°18 croate dégage surtout une énorme combativité sur les ailes. Les latéraux qui ont croisé sa route ont dû finir les rencontres avec des jolis bleus… Ce n’est pas le cas des Islandais puisqu’il a été laissé au repos au profit d’un Marko Pjaca qui n’a pas bouleversé la hiérarchie

De retour sur l’aile droite face au Danemark, en 8èmes, l’alter ego d’Ivan Perisic, très en vue il y a quatre ans au Brésil mais plus discret en Russie, a encore pesé. Selon Opta, l’attaquant de l’Eintracht Francfort a joué 23 duels, record pour un Croate, pour 65,2% de réussite. Et il a surtout provoqué 5 fautes pour une seule commise. Dont une faute qui a offert un penalty en prolongation, non converti par Luka Modric. Le fait qu’il ne soit pas sorti lors des 120 minutes du 8ème de finale prouve toute l’importance qu’a le natif de Split. Bis repetita face à la Russie, lors d’un tour une nouvelle fois validé suite à la séance de tirs au but pour les Vatreni

rebic


Son expérience est également un atout pour Dalic qui l’a complètement relancé en novembre dernier. Mais si Rebic en est là et devrait à nouveau être dans le onze de départ face à l’Angleterre à Moscou ce mercredi (20h00 - beIN SPORTS 1), c’est aussi en grande partie grâce à Niko Kovac. Le nouvel entraîneur du Bayern Munich lui avait offert une place dans les 23 en 2014 lorsqu’il était à la tête de la sélection croate. Trois entrées en jeu lors d’un 1er tour complètement manqué par la Croatie au Brésil, éliminée dès le premier tour.

Mais Kovac ne l’a jamais oublié et lui a donné une nouvelle chance l’été dernier en le rapatriant avec lui à l’Eintracht en provenance de Florence. La fin d’une petite traversée du désert pour le joueur de 24 ans qui n’a jamais réussi à s’imposer en Toscane. Arrivé en 2013 à la Fio, Rebic avait pourtant récupéré le n°9 mythique de Gabriel Batistuta, légende de la Viola. Avant de se blesser en début de saison et de ne jamais se mettre au niveau de la Serie A…

Niko Kovac, l'homme providentiel

Prêté les saisons suivantes à Leipzig et à l’Hellas Vérone, Rebic a retrouvé de sa superbe avec Kovac en Allemagne et cela s’est vu statistiquement avec 9 buts et 3 passes décisives en 28 matches. Mais s’il est arrivé avec autant de confiance en Russie, c’est qu’il a été le grand artisan de l’énorme victoire de l’Eintracht en finale de la Coupe d’Allemagne face au Bayern avec un doublé plein axe qui a mis en exergue ses qualités de vitesse et de finition (1-3). Mats Hummels n’est pas prêt de l’oublier…

Quand Rebic a mis le Bayern à terre : 


Autant dire qu’une signature au Bayern de Kovac n’est pas à exclure, même si les dirigeants de Francfort, après avoir levé l’option d’achat, ont d’ores et déjà annoncé qu’ils attendaient au moins 40 M€ pour le céder prématurément. Et sa valeur pourrait encore augmenter dans quelques heures, surtout si Rebic répond au défi physique que va lui proposer la bande à Harry Maguire et John Stones. « Peut-être que je suis une surprise pour les gens qui m’ont moins suivi, a-t-il confié avant d’affronter la Russie. Mais moi, je ne me suis pas surpris. » Pas vraiment étonnant connaissant son parcours…

rebic