Coupe du Monde 2018 - Danemark : Eriksen, briller pour convaincre le Barça

Panoramic

« Pas le meilleur match de notre part mais c’est toujours bon de débuter avec les 3 points ». Sur son compte Instagram, Christian Eriksen a bien résumé l’entrée en lice du Danemark lors de cette Coupe du Monde. Une victoire très poussive face à un Pérou plus dangereux et qui a manqué un penalty avant la pause (1-0). Mais l’efficacité a été du côté danois qui a cadré deux fois moins de frappes que son adversaire (3 tirs cadrés contre 6) et qui a notamment possédé la balle que 35,2% du temps en seconde période.

Et le maestro de Tottenham n’y est pas étranger car c’est bien lui qui a trouvé dans le bon timing Yussuf Poulsen qui a fait preuve de sang-froid pour placer une frappe décroisée hors de portée de Pedro Gallese. L’unique but d’une partie où Eriksen n’a pourtant pas démontré toutes ses qualités techniques, sa vision du jeu ou sa grosse frappe de balle. 

eriksen


Le maître à jouer danois a pourtant tenté 3 tirs mais un seul a trouvé le cadre. Et selon Opta, sur 11 de ses centres tentés, seul un a trouvé preneur. Sans surprise, c’est lui qui a touché le plus de ballons dans son équipe (68), a tenté le plus de passes dans le camp adverse (29) mais également perdu le plus de balles (22). Bref, un match plus que correct mais encore insuffisant quand il faudra se frotter à la France dès le 3ème match de la phase de poules, à la Croatie ou à l’Argentine lors d’un potentiel 8ème de finale.

Face à l’Australie dans quelques heures (14h00 - beIN SPORTS 1), le combat physique devrait être au centre du jeu et Eriksen devra afficher une autre facette de ses capacités. Mais fort de ces cinq années passées en Premier League du côté de Tottenham, cela ne devrait pas lui poser trop de problèmes. 
 

eriksen


L’occasion est belle en tout cas pour lui de montrer qu’il peut exister au plus haut niveau. Car, à 26 ans, l’ancien pensionnaire de l’Ajax Amsterdam est au sommet de son art et peut rêver de monter encore un cran. En effet, le FC Barcelone n’a pas manqué une miette de ses 10 buts et 11 passes décisives en championnat cette saison et songe à le recruter depuis de nombreux mois. D’autant plus que Don Andrés Iniesta a décidé de rejoindre le Japon et de laisser un énorme vide dans l’entrejeu blaugrana.

Mais selon la presse espagnole, Daniel Levy ne serait pas prêt à céder son joueur, sous contrat encore deux ans, sans un chèque estimé à 200 M€ (des rumeurs parlent aussi de 190 M€ plus le Portugais André Gomes). Quoi qu’il en soit, le Barça devra casser sa tirelire s’il compte le recruter. Et la non-arrivée d’Antoine Griezmann au Camp Nou apparaît comme un signe dans ce sens… Eriksen sait ce qu’il lui reste à faire désormais.