Les Bleus sur la route du Mondial, mais sans stars

Panoramic

Après leur déplacement à Podgorica, les Bleus, en tête de leur groupe, recevront la Hongrie à Mouilleron-le-Captif (Vendée) lundi, pour boucler la première de deux phases de qualification pour la Coupe du monde (25 août - 10 septembre 2023), co-organisée par les Philippines, l'Indonésie et le Japon. "Le but est aussi de garder de l'espace pour les jeunes joueurs qui vont remplacer les anciens, pour que nous ayons des pistes. Derrière cette fenêtre, on va annoncer la présélection pour l'Euro", qui se déroulera du 1er au 18 septembre en Allemagne, Italie, Géorgie et République tchèque, a indiqué le selectionneur Vincent Collet. 

Seuls trois vice-champions olympiques de Tokyo, le meneur Andrew Albicy, les intérieurs Vincent Poirier et Petr Cornelie, sont convoqués pour ces deux rencontres face aux Monténégrins et Hongrois.  Comme à chaque fois lors des fenêtres qualificatives, Collet doit composer avec les absences et s'appuyer sur une équipe bis voire ter où des joueurs ont, toutefois, l'occasion de se faire remarquer en vue des prochaines échéances internationales.  

Outre le retour du jeune Théo Maledon, 21 ans (5 sélections), meneur du Thunder d'Oklahoma City, Elie Okobo (24 ans, 8 sél.), meneur champion de France avec l'Asvel, est aussi de la partie. "Ça a été une très longue saison avec des hauts, des bas et encore des hauts. Aujourd'hui, je suis très content de faire partie de ce rassemblement d'équipe de France pour ces deux gros matchs de qualification", affirme ce dernier.

Viser le bilan parfait

A noter également la présence de l'arrière-ailier monégasque Yakuba Ouattara (30 ans, 16 sél.), finaliste de l'Elite, ou encore de l'intérieur Mouhammadou Jaiteh (27 ans, 28 sél.), auteur d'une excellente saison avec la Virtus Bologne, lauréate de l'Eurocoupe (C2). "Le piège serait que les joueurs se mettent à avoir un objectif personnel pour pouvoir être qualifié à l'Eurobasket mais ils savent très bien, à travers le message que Vincent (Collet)fait passer, que nous les jugeons à leur capacité à jouer en équipe, à apporter quelque chose au groupe", a souligné le manager des Bleus Boris Diaw.

Le match face au Monténégro se déroulera au centre sportif Moraca, réputé pour sa chaude ambiance, vendredi. Avec quatre succès en autant de rencontres, l'équipe de France est déjà qualifiée pour la seconde phase qualificative. L'enjeu est de finir avec un bilan parfait, les points du premier tour étant conservés au second où les Bleus retrouveront en particulier la Lituanie. "Le groupe du second tour de qualification (groupe K) est assez costaud, c'est pour ça qu’on doit récupérer le plus de points avant" a assuré Albicy, 32 ans, un des finalistes des derniers Jeux olympiques.


>