Coupe du Monde 2022 (F) : La FIBA a ouvre une enquête après la bagarre entre des joueuses maliennes

Panoramic

La FIBA ouvre une enquête après la bagarre ayant opposé lundi deux joueuses maliennes. Les images ont tout de suite fait le tour du monde de la planète et inondé les réseaux sociaux.

 

 

Et plus personne ou presque ne pourra encore dire ce mardi qu'il n'est pas au courant de ce qu'il s'est passé dans les couloirs de l'Olympic Park Sports Center de Sydney après le match du Championnat du monde de basket féminin entre la Serbie et le Mali (victoire 81-68 des Serbes) ou qu'il n'a pas vu ces deux joueuses maliennes (l'une était Salimatou Kourouma) se battre comme des chiffonniers tandis que la joueuse serbe Sasa Cado se prêtait au jeu de l'interview en zone mixte.

Sur le moment, beaucoup ont même pensé que si l'une des joueuses maliennes avait attrapé sa coéquipière avec les bras, c'était précisément pour l'empêcher d'aller en découdre avec Cado. Mais pas du tout. Les deux Maliennes étaient tout simplement en train de se taper dessus et de régler leurs comptes pour un différent dont on ne connaît toujours pas la nature à ce jour.

Le président de la FIBA est le... Malien Hamane Niang 


"Bon... je tiens à préciser que ce n'est pas l'image que nous voulions véhiculer, vraiment pas. Dieu sait qu'on s'entend bien et là, c'est un dérapage malheureusement qu'on aurait voulu éviter ! Nous tenons à nous excuser auprès du peuple malien et au peuple africain", avait uniquement commenté ensuite sur Twitter la meneuse des Aigles Touty Gandega.

Une bagarre qui n'a pas du tout plu à la Fédération internationale de basket, dont le président est le... Malien Hamane Niang. La FIBA a décidé de faire toute la lumière sur les faits et ouvert dans ce sens une enquête.

"La FIBA reconnaît qu'il y a eu une altercation entre joueuses maliennes en zone mixte. À la suite de cet incident, elle a ouvert une enquête. La FIBA décidera de prendre toute mesure disciplinaire éventuelle une fois qu'elle sera terminée."


>