Les Etats-Unis ont eu (très) peur

Reuters

Après une facile victoire contre la République Tchèque en ouverture de cette Coupe du monde chinoise (88-67), les Etats-Unis ont bien failli s’incliner face à la Turquie (93-92, a.p.), mardi à Shanghai. Les hommes de Gregg Popovich, qui avaient mené toute la rencontre, ont été repris puis dépassé dans tous les dernières secondes. Mais ils ont réussi à arracher la prolongation à un centième du buzzer, grâce à deux lancers francs réussis, sur trois tentatives, par Jayson Tatum.

Et c’est à l’issue d’une prolongation suffocante que les partenaires de Khris Middleton (15 points) ont fini par s’imposer d’un petit point. Ersan Ilyasova (23 points et 14 rebonds) termine meilleur marqueur du match, en vain, suivi par Melih Mahmutoglu (18 points).

Côté US, Kemba Walker termine avec 14 points, 7 passes et 6 rebonds, et Tatum, son nouveau coéquipier des Celtics, finit lui avec un double-double (11 points et 11 rebonds). Une véritable alerte pour ces Américains privés de leurs meilleurs joueurs, qui sont qualifiés pour la seconde phase mais n’ont définitivement pas de marge d’erreur. Ils affronteront le Japon jeudi, alors que leurs malheureux adversaires joueront leur qualification face aux Tchèques