WRC : Neuville remporte son premier Monte-Carlo !

ES16 : Victoire finale pour Neuville !

Pour la première fois depuis 2010, le Rallye Monte-Carlo n’est pas remporté par un Français ! C’est en effet un Belge qui a inscrit son nom au palmarès pour la première fois depuis 1924 (Jacques Edouard Ledure à l’époque) ce dimanche : Thierry Neuville ! Passé en tête après la deuxième spéciale de la dernière journée au détriment d’Elfyn Evans, le pilote Hyundai a signé un dimanche de rêve, en remportant les quatre spéciales au programme, dont celle du mythique col de Turini. Lors de la PowerStage, le Belge s’est imposé pour quelques millièmes devant Sébastien Ogier, ce qui lui permet de décrocher les cinq points de bonus supplémentaires, et ce qui permet au Français de prendre la deuxième place à son coéquipier Elfyn Evans (4eme de la PowerStage) sur le fil. « On a eu d’incroyables sensations ces derniers jours et on a réussi à reprendre du temps au fur et à mesure. Ça fait longtemps qu’on recherchait cette victoire. C’est une super façon de débuter la saison », s’est réjoui à l’arrivée Thierry Neuville, qui signe la 13eme victoire de sa carrière. Son dauphin français était satisfait également : « On peut être heureux de ce début de saison. Commencer par un podium avec une nouvelle équipe, c’est très bien. Il y a du potentiel à exploiter dans cette voiture, et j’ai apprécier la conduire ». Logiquement, Thierry Neuville, quintuple vice-champion du monde, prend la tête du classement général à l’issue de cette première course de la saison, avec huit points d'avance sur Ogier. Prochain rendez-vous : en Suède du 13 au 16 février. Un rallye où Neuville s’était imposé en 2018, avant de voir Ott Tänak lui succéder l’an passé. Sorti indemne d’un impressionnant accident vendredi, le champion du monde espère bien réussi le doublé.

ES15 : Neuville dompte le Turini
Sauf accident, Thierry Neuville devrait remporter le Rallye Monte-Carlo 2020. Le pilote belge s'est imposé sur l'ES15, celle du mythique col de Turini (1607m) et a encore accentué son avance sur ses rivaux. Vainqueur avec 1"4 d'avance sur Ogier, 6"3 sur Lappi et 7"1 sur Evans au terme des 18,41km, Neuville a désormais un avantage de onze et douze secondes au classement général sur le Gallois et le Français, à une spéciale de la fin. Le pilote Hyundai a "donné le maximum", comme il l'a confié à l'arrivée, pour ne pas redonner espoir à ses rivaux. Et ça a marché. Même s'il s'est senti plus à l'aise sur cette spéciale, Ogier estime désormais que le retard, sauf accident, est trop important, alors qu'Evans n'a pas réussi à expliquer pourquoi son chrono n'était pas bon sur cette ES15. Pour Sébastien Loeb, le calvaire continue à cause de ses pneus, et le voici désormais sixième.

ES14 : Neuville prend la tête
On n'arrête plus Thierry Neuville ! Sur sa lancée, le Belge a remporté sa quatrième spéciale d'affilée et le voici désormais aux commandes du rallye ! Même s'il s'est plaint que ce n'était pas une bonne spéciale pour sa Hyundai, qui était "trop longue" pour les vingt virages en épingle prévus, il a tout de même devancé Evans de 5"4 et Ogier de 6"5 au terme des 13,36km au programme. Le pilote gallois, qui s'est plaint de problème d'adhérence, compte désormais quatre secondes de retard et le pilote français un peu plus de onze. "Quels que soient les pneus (les trois pilotes de tête sont partis avec trois super-soft et trois soft pour cette dernière journée, ndlr), on n'a pas assez de vitesse en ce moment", regrettait le Gapençais. A noter que Sébastien Loeb a perdu sa quatrième place au profit d'Esapekka Lappi. "Nos pneus sont trop soft et complètement détruits", a fait savoir le nonuple champion du monde.

ES13 : Neuville démarre fort
Qui remportera le Rallye Monte-Carlo 2020 ? A trois spéciales de la fin, c'est de plus en plus difficile de le savoir. Thierry Neuville a débuté la dernière journée de la meilleure des façons au volant de sa Hyundai, en remportant l'ES13, avec cinq et six secondes d'avance sur les Toyota d'Elfyn Evans et Sébastien Ogier. "L'adhérence était meilleure que prévue, du coup je ne sais pas si j'ai poussé assez fort", expliquait le Belge, avant de connaitre le chrono de ses rivaux. Evans, qui a reconnu avoir signé une spéciale "pas mauvaise mais pas parfaite non plus", reste en tête du classement général, avec désormais 1"4 d'avance sur Neuville et 6"1 sur Ogier, qui ne s'est pas senti à l'aise au volant de sa Toyota et n'a pas voulu aller au-delà de ses limites.

WRC RALLYE – WRC / MONTE-CARLO
Classement final (après 16 spéciales) – Dimanche 25 janvier 2020
1
- Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (BEL-BEL/Hyundai) en 3h10'57"6
2- Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (FRA-FRA/Toyota) à 12"6
3- Elfyn Evans – Scott Martin (GBR-GBR/Toyota) à 14"3
4- Esapekka Lappi – Janne Ferm (FIN-FIN, Ford) à 3'09
5- Kalle Rovanpera - Jonne Halttunen (FIN-FIN, Toyota) à 4'17"2
...

Vainqueurs des spéciales
Evans : 4 (ES3, ES4, ES5, ES10)
Ogier : 3 (ES1, ES6, ES7)
Neuville : 9 (ES2, ES8, ES9, ES11, ES12, ES13, ES14, ES15, ES16)