WRC - Neuville : « Ogier ? Le pilote me manquera, pas le personnage »

Un dernier tacle pour la route. Thierry Neuville et Sébastien Ogier ne seront plus rivaux la saison prochaine. Et pour cause : le Français, peut-être en passe ce week-end d'être sacré champion du monde pour la huitième fois de son histoire, tournera le dos au WRC à l'issue de l'ultime manche du Championnat du monde, qui débute ce jeudi à Monza (Italie) par le shakedown et durera jusqu'à dimanche avec en perspective pour Ogier sauf incident majeur un nouveau sacre. Pour Neville, seul le podium reste jouable. L'actuel troisième du classement général connaît la donne : il doit terminer ce dernier rallye de la saison devant le Finlandais Kalle Rovanperä pour être certain de terminer dans le Top 3 final. Ce qui ne l'empêchera pas de jouer les témoins (et spectateur) à distance de la lutte finale qui opposera le septuple champion du monde au Gallois Elfyn Evans, son dauphin (Ogier possède 17 points d'avance). "Entre les deux, ça va être une belle bagarre. Ils le méritent tous les deux d’ailleurs."

Neuville : "Dans un championnat, on veut avoir un maximum de superbes pilotes"


En effet, si Neuville avoue apprécier beaucoup le pilote Sébastien Ogier, il semble moins conquis par l'homme, à entendre les déclarations ce jeudi dans la presse belge de celui qui a terminé quatre fois vice-champion du monde (entre 2016 et 2019) tandis que le Français, lui, était étoilé, excepté lors de la saison 2019, qui avait vu l'Estonien Ott Tänak grimper sur la plus haute marche du podium. "Est-ce que Sébastien va me manquer ? Le personnage, non, mais le pilote clairement. Dans un championnat, on veut avoir un maximum de superbes pilotes. Donc, oui il va nous manquer", confie le Belge, qui rêverait que Hyundai décroche le titre des constructeurs mais sans vraiment y croire ("On ne mérite pas ce titre") et espère au moins limiter la casse en sortant vainqueur de ce dernier rendez-vous. "Tout dépend de la météo, des choix de pneus et de la stratégie. Il ne faut pas faire d’erreurs, c’est ce qui nous a coûté la victoire ici l’année dernière." Un précieux conseil que donne là Neuville à Ogier, même si les deux hommes ne passeront probablement leur retraite ensemble.

>