WRC - Monte-Carlo : Ogier maintient Loeb à distance


ES12 - Saint-Jeannet-Malijai 2 (17,04km) : Rovanperä se signale, Loeb reprend quatre dixièmes


Après avoir fait le plus dur dans la 11eme spéciale, Sébastien Ogier n’a pas pris beaucoup de risques sur le début de la boucle d’après-midi. Auteur du meilleur temps en début de journée, le Gapençais s’est contenté du troisième temps à six dixièmes de seconde d’un Kalle Rovanperä qui laisse les mauvaises impressions du début de rallye derrière lui. « J’ai vraiment pris du plaisir sur cette spéciale, a déclaré Sébastien Ogier après la spéciale. Beaucoup de choses se sont passées dans la voiture et il y a eu beaucoup d’action mais c’est du plaisir. » Mais le pilote Toyota a toutefois vu son avance en tête du Rallye Monte-Carlo se réduire d’un demi-seconde. En effet, Sébastien Loeb a signé le deuxième temps à seulement deux dixièmes de Kalle Rovanperä. L’écart entre les deux Français s’établit à cinq secondes avant le dernier secteur chronométré quand Craig Breen est solidement sur le podium, avec une minute de retard sur Sébastien Loeb et quasiment une minute d’avance sur Kalle Rovanperä. Du côté de Hyundai, alors que Thierry Neuville fait comme il peut avec une voiture endommagée, Ott Tänak a jeté l’éponge avant le départ de cette 11eme spéciale.


ES11 - Saint-Geniez-Thoard 1 (20,79km) : Ogier prend la tête, Evans KO


Le Monte-Carlo a renoué avec sa légende sur cette 11eme spéciale. Pour la première fois du week-end, la glace s’est invitée sur les 20,79 kilomètres de cette 11eme spéciale… et ça n’a pas été sans conséquences. Avec seulement deux pneus cloutés, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb se sont expliqués à distance mais c’est le pilote Toyota qui reprend l’avantage pour un peu plus de cinq secondes. « Dans cette spéciale, ce n’est jamais facile. Il n’était question que de survie mais on est encore là, a déclaré le Gapençais à l’arrivée. Malheureusement, Elfyn Evans s’est sorti sur un virage, c’est dommage pour l’équipe. » En effet, le Gallois principale victime de ce 11eme secteur chronométré . Alors qu’il était au contact des deux Français depuis le départ, le vice-champion du monde 2021 est allé à la faute sur le sec. Ayant visiblement freiné trop tard, le pilote Toyota a quitté la route et a coincé sa GR Yaris sur la bas-côté, mettant fin de manière irrémédiable à ses espoirs de victoire. Une spéciale qui n’a pas été plus simple pour Thierry Neuville et Ott Tänak. Ayant pris le risque de partir sans pneus cloutés, les deux pilotes Hyundai ont respectivement perdu 40 et 50 secondes sur cette seule spéciale, qui pourrait marquer durablement le résultat de ce Monte-Carlo 2022.


ES10 - Saint-Jeannet-Malijai 1 (17,04km) : Ogier revient à hauteur de Loeb !


Sébastien Ogier a frappé fort ! Après un début de journée prudent lors de l’ES9, le Gapençais est passé à l’attaque sur cette dixième spéciale. Alors que Kalle Rovanperä puis Elfyn Evans ont établi la référence sur ce tracé d’un peu plus de 17 kilomètres, l’octuple champion du monde a amélioré d’un peu plus d’une seconde pour aller chercher son quatrième temps scratch depuis le début du rallye. Sébastien Loeb, handicapé par un choix de pneus loin d’être optimal pour cette spéciale, a cédé six secondes et demie à son compatriote. En conséquence, les deux pilotes français partagent la tête du classement général, étant dans le même temps. « Ce n’était pas une mauvaise spéciale pour nous, a admis Sébastien Ogier à l’arrivée de la spéciale. On est un peu en difficulté avec nos pneus super-tendres mais ça sera encore pire pour Sébastien Loeb. » Une spéciale qui a été marquée par la sortie de route d’Oliver Solberg quand Gus Greensmith a été victime d’une crevaison. Thierry Neuville, de son côté, a admis avoir un souci technique sur sa Hyundai après avoir écopé d’une pénalité de dix secondes pour un retard au contrôle d’arrivée de spéciale. Le Belge cède ainsi la quatrième place du classement général à Craig Breen.


ES9 - Le Fugeret-Thorame-Haute (16,8km) : Evans bien réveillé, Ogier réduit l’écart


Après Gus Greensmith sur l’ES7 ce vendredi, c’est Elfyn Evans qui a mis à mal l’hégémonie de Sébastien Loeb et Sébastien Ogier sur ce Rallye Monte-Carlo. Le Gallois a signé le meilleur temps de cette 9eme spéciale et mène un triplé Toyota. En grande difficulté depuis le départ de l’épreuve, Kalle Rovanperä a profité de ce secteur long de 16,8 kilomètres pour retrouver de la confiance au volant de la nouvelle GR Yaris Rally1 et n’a concédé que sept dixièmes de seconde à son coéquipier. Troisième à un peu moins de quatre secondes, Sébastien Ogier fait une bonne opération au classement général. En effet, Sébastien Loeb n’a pu faire mieux que septième et, surtout, a lâché un peu plus de trois secondes à son compatriote. «  Je ne suis pas si satisfait de la voiture. Je me bats beaucoup avec elle, notamment avec le système hybride, a confié le Gapençais après l’arrivée de la spéciale. Je ne sais pas ce qui se passe, ce n’est pas si bon que ça. » L’avance du nonuple champion du monde s’est ainsi réduite à six secondes et demie alors qu’Elfyn Evans repasse sous les quinze secondes. Une spéciale qui a vu Ott Tänak perdre du temps en raison d’une crevaison et reculer de la cinquième à la huitième place, dans le même temps que Kalle Rovanperä.



RALLYE - WRC / MONTE-CARLO
Classement à l’issue de l’ES12 (sur 17) - Samedi 22 janvier 2022
1- Sébastien Ogier - Benjamin Veillas (FRA-FRA/Toyota) en 2h05’23’’5
2- Sébastien Loeb - Isabelle Galmiche (FRA-FRA/Ford M-Sport) à 5’’0
3- Craig Breen - Paul Nagle (IRL-IRL/Ford M-Sport) à 1’10’’6
4- Kalle Rovanperä - Janne Halttunen (FIN-FIN/Toyota) à 2’08’’8
5- Takamoto Katsuta - Aaron Johnston (JAP-IRL/Toyota) à 2’28’’3


Vainqueurs de spéciales
Ogier : 5 (ES1, ES2, ES8, ES10, ES11)
Loeb : 4 (ES3, ES4, ES5, ES6)
Greensmith : 1 (ES7)
Evans : 1 (ES9)
Rovanperä : 1 (ES12)

>