WRC - Monte-Carlo : Ogier conforte sa première place devant Loeb, Fourmaux quatrième

ES2 - La Bolène-Vésubie-Moulinet (23,25km) : Ogier domine le Turini, Loeb et Fourmaux dans le bon wagon


Sébastien Loeb n’est pas passé loin de jouer un joli tour à Sébastien Ogier sur les pentes du Turini ! Après avoir perdu quasiment quatre secondes sur le Gapençais dans la montée du col emblématique du Rallye Monte-Carlo, l’Alsacien a tout donné dans la partie descendante mais échoue à un peu plus d’une seconde de son compatriote. Au classement général, l’écart entre les deux Tricolores s’établit à un peu moins de sept secondes. Elfyn Evans, quant à lui, a limité les dégâts mais conclue cette première nuit de compétition à un peu plus de onze secondes de Sébastien Ogier. Quatrième temps de la spéciale, Adrien Fourmaux profite du temps perdu par Gus Greensmith et Craig Breen pour s’installer à la quatrième place du général. Du côté de Hyundai, l’inquiétude est présente. En effet, Thierry Neuville compte déjà 28 secondes de retard et sa i20 a semblé perdre de l’huile à l’arrivée de cette deuxième spéciale. Ott Tänak, quant à lui, a déjà concédé 41 secondes et ne pointe qu’au huitième rang. Kalle Rovanperä n’est pas plus à la fête avec un retard déjà supérieur à la minute.


ES1 - Luceram-Lantosque (15,2km) : Ogier prend les devants, Loeb au contact


Le duel était attendu, il a démarré sur les chapeaux de roues ! Déjà très proches lors du shakedown, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb n’ont laissé à personne les honneurs de démarrer l’ère hybride du WRC avec les deux meilleurs temps de la première spéciale du Rallye Monte-Carlo 2022. Premier sur la route, le champion du monde en titre a établi une référence qui n’a pas été battue même si le Gapençais, qui fait désormais équipe avec Benjamin Veillas, n’a pas caché à l’arrivée du secteur chronométré ne pas avoir eu de bonnes sensations au volant de la nouvelle GR Yaris. Elfyn Evans a immédiatement confirmé que Sébastien Ogier a frappé fort, concédant un peu plus de neuf secondes à son coéquipier. Au volant de la Ford Puma, Gus Greensmith a surpris tout le monde en devançant d’un peu moins d’une seconde son chef de file Craig Breen, signant alors le troisième temps provisoire. Absent du WRC l’an passé, Sébastien Loeb a fermé le ban de cette première spéciale pour les Rally1 et, désormais aux côtés d’Isabelle Galmiche, le nonuple champion du monde a prouvé qu’il n’avait rien perdu. L’Alsacien n’a lâché qu’un peu plus de cinq secondes à son compatriote et s’installe à la deuxième place du classement général avant la tant attendue spéciale du Col de Turini. Adrin Fourmaux, quant à lui, a signé le sixième temps à un peu moins de quatorze secondes de Sébastien Ogier alors que Kalle Rovanperä a déjà 26 secondes de retard.



RALLYE - WRC / MONTE-CARLO
Classement à l’issue de l’ES2 (sur 17) - Jeudi 20 janvier 2022
1- Sébastien Ogier - Benjamin Veillas (FRA-FRA/Toyota) en 25’48’’4
2- Sébastien Loeb - Isabelle Galmiche (FRA-FRA/Ford M-Sport) à 6’’7
3- Elfyn Evans - Scott Martin (GBR-GBR/Toyota) à 11’’2
4- Adrien Fourmaux - Alexandre Coria (FRA-FRA/Ford M-Sport) à 17’’9
5- Gus Greensmith - Jonas Andersson (GBR-SUE/Ford M-Sport) à 21’’9
6- Thierry Neuville - Martijn Wydaeghe (BEL-BEL/Hyundai) à 28’’5
7- Craig Breen - Paul Nagle (IRL-IRL/Ford M-Sport) à 29’’2
8- Ott Tänak - Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai) à 41’’1
9- Takamoto Katsuta - Aaron Johnston (JAP-IRL/Toyota NG) à 48’’2
10- Oliver Solberg - Elliott Edmondson (SUE-GBR/Hyundai) à 58’’8


Vainqueurs de spéciales
Ogier : 2 (ES1, ES2)

>