WRC - Monte-Carlo : Le duel face à Loeb aiguise l'appétit d'Ogier

Le Rallye Monte-Carlo 2022 sera exceptionnel à plus d’un titre. Alors que le WRC entre dans une nouvelle ère avec des voitures désormais hybrides, les pilotes s’étant partagés les 19 derniers titres de champion du monde seront au départ. Alors qu’Ott Tänak sera au volant de la Hyundai, Sébastien Ogier lancera son programme partiel avec Toyota quant Sébastien Loeb fera une pige pour Ford M-Sport. Des retrouvailles entre l’octuple et le nonuple champion du monde qui font saliver le Gapençais. « Je viens toujours sur un rallye avec l’envie de battre tout le monde, et cela inclut évidemment Sébastien Loeb, a confié Sébastien Ogier au magazine britannique Autosport. Je suis conscient que notre rivalité va encore faire parler, car les fans apprécient cela. Cela ajoute un peu d’intérêt au rallye et c’est toujours une bonne chose pour la discipline. » S’il a du respect pour son aîné, le pilote Toyota admet que, concernant une nouvelle bataille avec l’Alsacien, « ça sera avec plaisir ».

Ogier : « Difficile de savoir si vous être prêt ou pas »


Toutefois, à l’image de quasiment tous les pilotes, Sébastien Ogier aborde la première manche de la saison avec plus de questions que de réponses. En effet, les écuries n’ont pas eu beaucoup de temps pour être totalement prêtes avec leurs nouvelles machines. « C’est difficile de savoir si vous être prêt ou pas, a admis le champion du monde en titre. Il n’est pas possible de dire qu’on est prêt à 100% car personne ne l’est à l’heure actuelle. On doit faire de notre mieux avec ce qu’on a entre les mains. » Des Rally1 qui ont montré lors des essais de pré-saison un comportement routier pouvant être déroutant pour les pilotes, avec plusieurs accidents à signaler. « Il est clair que la voiture est plus difficile à conduire dans des conditions d’adhérence limitée. Mais la grande interrogation est de savoir où on se situe par rapport à la concurrence, a ajouté Sébastien Ogier. Cette voiture est plus difficile à piloter et, en conséquence, je pense que le Monte-Carlo sera facile pour personne. »

Ogier : « Je suis bien évidemment plus relaxé »


Ayant décidé de prendre du recul vis-à-vis du WRC, avec un programme partiel lui permettant de passer plus de temps avec sa famille et de réfléchir à ses envies de se lancer en endurance, Sébastien Ogier assure que, si l’envie de bien faire est toujours là, il y a moins de pression sur ses épaules. « Je suis bien évidemment plus relaxé que jamais car je sais que je ne me bats pas pour le championnat et cela enlève un peu de pression. Mais j’ai toujours la volonté de bien faire et d’être performant quand je démarre un rallye, affirme l’octuple champion du monde. L’équipe compte sur moi en raison de mes résultats passés sur le Monte-Carlo donc ils s’attendent à ce que j’apporte des gros points. C’est ce que je dois faire. » En effet, pour cette première manche de l’année, Toyota compte sur Sébastien Ogier aux côtés d’Elfyn Evans et Kalle Rovanperä pour marquer des points au classement constructeurs face à Hyundai et Ford M-Sport.

>